Chasse à l'homme dans le Manitoba: nouveaux indices trouvés

Claudine Rigal
Août 10, 2019

Au Manitoba, la GRC croit avoir retrouvé les corps des deux fugitifs soupçonnés de trois meurtres, dont ceux de deux touristes, en Colombie-Britannique.

Si la chasse à l'homme semble effectivement terminée, l'enquête concernant les trois meurtres en Colombie-Britannique est loin d'être terminée explique, la GRC.

"Aujourd'hui, vers 10 h, les policiers de la GRC (la police fédérale) ont trouvé les corps de deux hommes à 8 km de l'endroit où le véhicule des deux suspects avait été retrouvé fin juillet", a fait savoir Jane MacLatchy, porte-parole de la police, lors d'une conférence de presse.

Les deux fugitifs ont abouti dans la région de Gillam, située à plus de 1000 km au nord de Winnipeg, la capitale du Manitoba, au terme d'une cavale en voiture de plus de 3000 km à partir de la Colombie-Britannique (ouest).

Les deux amis d'enfance ont été formellement accusés du meurtre sans préméditation d'un professeur de botanique de 64 ans, Leonard Dyck, qui enseignait en Colombie-Britannique.

La chasse à l'homme avait débuté le 23 juillet lorsque les deux jeunes hommes, d'abord présentés comme des disparus, sont officiellement devenus des suspects du meurtre de l'Australien Lucas Fowler et de sa copine américaine Chynna Deese. Aucun mobile n'a pour l'instant été identifié par les enquêteurs.

Dans une interview, le père de Bryer Schmegelsky avait affirmé que son fils, qui ne s'est jamais remis du divorce de ses parents, était "en mission suicide".

"Je suis si heureux que tout cela soit terminé, confie un habitant de Gilliam - ville à proximité de laquelle les recherches se concentraient - au Globe and Mail, les enfants vont pouvoir jouer dehors et profiter du reste de l'été".

La veille, les enquêteurs avaient annoncé avoir retrouvé dans la zone de Gillam, épicentre des recherches depuis le 23 juillet, " plusieurs objets directement liés " aux deux adolescents, Kam McLeod et Bryer Schmegelsky.

Les deux corps ont été retrouvés dans un secteur où la végétation est très dense, à environ un kilomètre de l'embarcation endommagée qui avait été repérée la semaine dernière sur les rives du fleuve Nelson, dans la région de Gillam, au Manitoba.

D'importantes recherches, avec notamment l'appui d'avions de l'armée, ont été menées dans cette zone marécageuse particulièrement inhospitalière, infestée d'ours, de loups et d'insectes piqueurs.

La découverte des corps des deux fugitifs, si elle est confirmée par l'autopsie, mettra fin à une longue chasse à l'homme qui a tenu en haleine tout le Canada.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL