Cinq Français soupçonnés du viol collectif d'une Norvégienne en Espagne

Claudine Rigal
Août 10, 2019

Les suspects, cinq jeunes Français de 18 ou 19 ans, ont été arrêtés mercredi.

Après avoir été entendus par une juge d'instruction, trois d'entre eux ont été placés en détention provisoire, a communiqué la justice.

Un gendarme français avait participé à l'opération ayant permis l'arrestation des suspects mercredi matin, dans le cadre d'un programme de collaboration estivale. Accompagnée d'une amie, elle aurait rejoint ces derniers dans un logement touristique, puis serait restée seule dans leur habitation où les cinq hommes l'auraient violée. Une jeune Norvégienne âgée de 20 ans a été victime d'un viol collectif. Les autorités judiciaires précisent que les Français "sont inculpés dans une enquête ouverte pour des délits d'abus sexuel, sans préjuger d'une ultérieure requalification" des faits. C'est sans sous-vêtements et la robe à l'envers que la victime présumée est arrivée au centre médical.

Puisqu'elles avaient été contactées à travers un réseau social, les deux Norvégiennes ont pu fournir, grâce à leurs profils en ligne, des éléments permettant d'identifier les cinq violeurs présumés. Durant l'été, des patrouilles incluent ainsi des membres de forces de l'ordre étrangères, sur des sites très fréquentés par les touristes, a expliqué à l'AFP un porte-parole de la Garde civile.

Selon l'avocat de l'un des accusés, Me Frédéric David, son client a reconnu un "rapport sexuel" avec la plaignante mais assure qu'il s'agissait d'une relation sexuelle "consentie et pas en réunion". "Les faits se sont passés dans un contexte très alcoolisé de part et d'autre", a ajouté Me David, évoquant aussi le "contexte particulier de Benidorm", connu comme "un lieu de fête entre jeunes" et le "caractère très explicite de l'application de rencontre, Tinder", utilisée pour le rendez-vous.

Ils ont fait référence à un viol en groupe d'une jeune fille de 18 ans par cinq Espagnols à Pampelune (nord) en 2016. L'affaire avait provoqué une importante mobilisation féministe en Espagne.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL