Des jeunes bénévoles belges travaillant en short menacés de mort — Maroc

Claudine Rigal
Août 8, 2019

En l'espèce, un communiqué de la Sûreté marocaine (DGSN) rapporte l'arrestation, le 5 août, d'un instituteur de 26 ans qui avait appelé à la décapitation de ces bénévoles. L'homme de 26 ans va être poursuivi pour "incitation à des actes terroristes", selon la DGSN.

Son message rappelle notamment l'assassinat de deux touristes scandinaves en 2018 par des Marocains radicalisés. Selon des médias locaux, l'acte a été perpétré au nom du groupe État islamique.

Ali El Asri, élu du Parti de la justice et du développement, a fustigé à son tour, dans un message publié également sur son compte Facebook, les tenues des jeunes filles belges. "Depuis quand les Européens font-ils des travaux en tenue de baignade", s'est-il indigné sur sa page Facebook.

Pourtant, dans le reportage, les bénévoles ne manquent pas d'éloges concernant les habitants du village: "Les gens sont très gentils et très amicaux, j'adore le Maroc!".

La plupart des commentaires sur la vidéo saluent toutefois le "dévouement" des ces bénévoles qui "sont venus faire le boulot à la place des responsables locaux".

Femmes voyageant seules au MarocDans sa dernière étude consacrée aux risques encourus par les femmes voyageant seules, dans les 50 pays considérés comme les destinations touristiques les plus prisées au monde, le Women's Danger Index a livré le classement de quatre pays africains, faisant partie de ce top 50 mondial.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL