Donald Trump exprime la situation des négociations avec la Chine — Guerre commerciale

Xavier Trudeau
Août 11, 2019

Sur les négociations commerciales avec Pékin, qui après un renouement de dialogue à Shanghai fin juillet entre les responsables américains et chinois, un nouveau round de discussions était prévu début septembre dans la capitale américaine.

"Nous nous en sortons très bien avec la Chine".

Le président américain tacle à nouveau la Fed en indiquant qu'elle maintient le dollar haut avec ses taux d'intérêt élevés. "Nous continuons de nous préparer à recevoir les négociateurs chinois ici", a-t-il dit à la chaîne de télévisions CNBC.

La semaine dernière, les tensions se sont encore accrues, Trump ayant annoncé qu'il imposerait des droits de douane de 10% de plus sur les importations chinoises à 300 milliards de dollars à compter du 1er septembre, alors que son département du Trésor a officiellement qualifié la Chine de "manipulateur de monnaie".

Trump a également ajouté que son administration n'accorderait pas de licences aux entreprises américaines pour la reprise de certains types de transactions avec le géant chinois des télécommunications Huawei.

Les propos de Donald Trump ont fait baisser Wall Street mais les grands indices boursiers américains ont par la suite effacé une bonne partie de leurs pertes. En clôture, le Dow Jones cédait 0,34% contre -1,06% au plus bas du jour et le Nasdaq Composite abandonnait 1%, après avoir perdu jusqu'à 1,6%. Washington estime que Pékin pourrait se servir de Huawei à des fins d'espionnage, des accusations que la Chine rejette.

"Nous ne faisons pas d'affaire avec Huawei", a affirmé le Locataire de la Maison.

Mais ces nouveaux achats ne sont pas concrétisés et les dernières discussions entre les deux pays n'ont pas permis de progresser sur les dossiers jugés sensibles par les Etats-Unis comme la propriété intellectuelle, les transfert de technologie ou les politiques d'aides publiques.

Évoquant la bataille des monnaies intervenue cette semaine avec la dépréciation du yuan chinois, Donald Trump a aussi assuré vendredi qu'il ne dévaluerait pas le dollar.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL