Donald Trump indigne encore avec un cliché polémique — Fusillade d’El Paso

Claudine Rigal
Août 11, 2019

Dans des tweets matinaux, le président républicain a souligné que les leaders du Congrès avaient entamé des " discussions sérieuses " sur une éventuelle réforme des " vérifications des antécédents " des acheteurs d'armes.

"Je pense que nous pouvons effectuer des vérifications significatives des antécédents", a noté le président américain, ajoutant qu'il estimait qu'il y avait un plus fort soutien sur ce sujet aujourd'hui qu'après la fusillade du lycée de Parkland en 2018. "Le temps de l'inaction est terminé", a-t-il insisté. La National Rifle Association (NRA) est le groupe de pression le plus influent du pays dans le domaine des armes à feu. "J'ai parlé avec la NRA et d'autres afin que leurs opinions tranchées puissent être pleinement représentées et respectées", a tweeté le milliardaire républicain. "Je suis le plus grand défenseur du deuxième amendement qu'il puisse y avoir", a-t-il tonné, en référence au droit constitutionnel de détenir une arme. "Des mesures de bons sens peuvent être prises pour le bien de tout le monde", a-t-il poursuivi.

Les armes à feu, auxquelles une grande partie des Américains sont très attachés, ont fait près de 40 000 morts aux États-Unis en 2017, en incluant les suicides.

Les débats parfois animés entre démocrates ont jusqu'ici été dominés par des sujets comme l'assurance-maladie et l'économie, mais le contrôle des armes à feu s'impose désormais dans leur campagne comme un thème plus rassembleur.

" Mais je peux confirmer que la NRA s'oppose à toute loi qui empièterait injustement sur les droits des honnêtes citoyens ", a-t-il ajouté.

Concrètement, deux réformes différentes sont à l'étude. Ces textes prévoient d'étendre les contrôles des antécédents des acheteurs à l'ensemble des transactions.

"Mitch McConnell a exclu jeudi de rappeler les sénateurs lors d'une interview sur une radio locale".

Des sénateurs républicains ont de leur côté proposé d'adopter au niveau fédéral un dispositif qui existe dans certains États et qui permet de confisquer les armes de personnes jugées dangereuses par leur entourage.

Donald Trump n'était pas le bienvenu mercredi lors de ses visites à Dayton, dans l'Ohio, et El Paso, au Texas, lieux des fusillades ayant fait un total de 31 morts le week-end dernier aux États-Unis. Depuis son arrestation, il a reconnu les faits et a expliqué avoir voulu tuer des "Mexicains", selon un rapport de police cité par le Washington Post. Ses intentions restent inconnues.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL