Facebook écoutait bien des conversations d'utilisateurs via le micro de leur téléphone

Xavier Trudeau
Août 14, 2019

En effet, Facebook a transmis à cette agence un communiqué, qui reconnaît l'usage des enregistrements sonores des conversations. "Tout comme Apple ou Google, nous avons gelé la pratique de faire écouter les enregistrements sonores par des humains la semaine dernière", explique Facebook.

Interrogé par l'AFP, Facebook n'a pas répondu dans l'immédiat. L'objectif de l'entreprise était de s'assurer que son intelligence artificielle interprétait correctement les messages des utilisateurs... même si l'IA n'a pas vraiment son mot à dire lors d'un appel audio.

Le réseau social explique que les sous-traitants ne retranscrivaient que des extraits d'audio de conversations d'utilisateurs de Messenger l'ayant accepté (bon courage pour trouver l'option dans le dédale des réglages de Facebook).

Pour ce qui est des autres géants, comme Amazon, Google ou Apple, ils ont déjà reconnu avoir eu recours aux écoutes, dans le but d'améliorer les réponses de leurs assistants vocaux respectifs. Les deux derniers ont indiqué, ces dernières semaines, avoir abandonné la pratique ces dernières semaines, tandis qu'Amazon donne le choix aux usagers de bloquer l'utilisation de leurs échanges avec Alexa, l'intelligence artificielle qui anime ses assistants vocaux Echo.

Facebook, qui vient tout juste de payer une amende record de 5 milliards de dollars aux autorités fédérales américaines pour un mauvais usage des données privées de ses usagers, a longtemps nié utiliser des enregistrements audio pour pouvoir mieux cibler ses publicités ou rendre ses pages plus attractives.

Selon Bloomberg, l'entreprise n'avait pas précisé ce qu'elle faisait ensuite des enregistrements.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL