Google cède sous la pression — Assistants vocaux

Alain Brian
Août 4, 2019

Depuis le 1er août, Google n'enregistre plus vos conversations. Pour Apple, c'est une décision de l'entreprise elle-même.

La suspension de l'exploitation de données des utilisateurs va durer trois mois, jusqu'au 1er novembre. Ces deux décisions interviennent dans un contexte où émergent des inquiétudes en matière de protection de la vie privée. Amazon pour sa part n'a pas annoncé de changement pour son programme de contrôle qualité de son assistant Alexa. "Nous suspendons le programme grading de Siri mondialement", a indiqué une porte-parole d'Apple dans une déclaration officielle. "Dans une future mise à jour logicielle, les utilisateurs auront la possibilité de choisir de participer cette notation", précise Apple.

Nos confrères de CNET France publient aujourd'hui une enquête sur la façon dont les assistants vocaux collectent et analysent les données vocales afin d'ameliorer leurs services. Google Home suscite "actuellement un nombre considérable de doutes", peut-on lire dans le communiqué de presse.

Google a expliqué à CNBC qu'il mettait fin à cette pratique sur le vieux continent, le temps d'enquêter sur la fuite d'enregistrements de conversation en néerlandais. Ce travail serait "essentiel au développement d'une technologie qui alimente des produits comme l'assistant Google".

Comme ses concurrents Amazon, Google ou Microsoft, Apple fait analyser par des salariés certains enregistrements captés par Siri afin de s'assurer que le logiciel a interprété les requêtes correctement, une pratique qui concerne moins de 1% des requêtes, assure Apple. Apple arrête le programme dans le monde entier, tandis que Google stoppe cette pratique seulement en Europe et pour trois mois. C'est un marché en pleine croissance sur lequel bataillent les géants de la tech.

Suite à la série de révélations sur la manière dont Apple, Amazon et Google confient à des équipes humaines l'analyse d'extraits des requêtes formulées par les utilisateurs de leurs assistant vocaux, Apple et Google ont pris des mesures pour calmer les inquiétudes.

Vous avez apprécié cet article?

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL