Hong Kong : des troupes chinoises rassemblées à la frontière, Trump s'implique

Xavier Trudeau
Août 16, 2019

Pékin a également lancé une mise en garde contre toute tentative d'ingérence étrangère.

La direction générale de l'aviation civile chinoise avait exigé vendredi de Cathay les noms des personnels à bord de ses vols à destination de la Chine, ou qui traversent son espace aérien, indiquant que ceux soutenant le mouvement pro-démocratie ne seraient pas autorisés sur ces vols. Cathay Pacific a fait savoir qu'elle se plierait à ces nouvelles règles.

Une centaine de véhicules militaires, dont des blindés, ont été vus jeudi aux abords d'un stade de Shenzhen tandis que des paramilitaires de la Police armée du peuple (PAP) s'exerçaient aux techniques de contrôle des foules. "Je n'ai aucun doute que si le président Xi veut résoudre rapidement et avec humanité le problème à Hong Kong, il peut le faire", a estimé Donald Trump, avant d'ajouter: "Rencontre en personne?", semblant s'adresser directement au dirigeant chinois.

Exactement 30 ans après que " des tanks ont écrasé la plus pacifique des manifestations, des étudiants assis, alors que le monde entier avait les yeux braqués " sur la place de Pékin, l'histoire pourrait bien se répéter, selon l'artiste devenu l'un des plus célèbres contradicteurs du régime chinois.

L'ambassadeur chinois en Russie, Zhang Hanhui, a récemment comparé la situation à Hong Kong à une "révolution de couleur", accusant des "forces occidentales" de vouloir y semer le chaos afin de compromettre la formule actuelle "Un pays, deux systèmes" et compliquer ainsi le développement de la Chine.

Aux États-Unis, les critiques se sont multipliées contre le dirigeant républicain pour son apparente bienveillance à l'égard de Pékin, avec qui Washington est impliqué dans d'importantes - et ardues - négociations commerciales.

Le gouvernement central chinois ne laissera jamais quelques criminels violents entraîner Hong Kong sur une route dangereuse, vers des abysses dangereux.

M. Liu a rappelé que maintenir la stabilité de Hong Kong est dans l'intérêt de la Chine, mais aussi de la communauté internationale.

La loi fondamentale de la région administrative spéciale de Hong Kong sert de constitution à l'ancienne colonie britannique depuis sa rétrocession à la Chine le 1er juillet 1997. "Aucun pays étranger ne doit s'ingérer (.) Nous demandons aux puissances étrangères de respecter la souveraineté chinoise", a ajouté l'ambassadeur.

La semaine dernière, le porte-parole du Bureau des affaires de Hong Kong et de Macao s'était montré encore plus menaçant. Hong Kong est depuis début juin le théâtre de manifestations monstres, et parfois violentes.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL