La Bourse de Paris reprend du terrain avant la Fed (+0,77%)

Xavier Trudeau
Août 22, 2019

Vers 09H30 (07H30 GMT), l'indice CAC 40 perdait 9,75 points à 5.425,73 points. La veille, il avait fini en nette hausse (+1,34%).

La Bourse de Paris progressait mercredi à la mi-journée (+1,55%), les investisseurs, qui espèrent de nouvelles mesures de soutien à l'économie, faisant preuve d'optimisme avant plusieurs communications de la Réserve fédérale américaine (Fed).

De son côté, Wall Street se préparait à ouvrir proche de l'équilibre. Le contrat à terme sur l'indice vedette Dow Jones Industrial Average gagnait 0,60%, celui sur l'indice élargi S&P 500 0,68% et celui sur le Nasdaq, à forte coloration technologique, 0,75%.

Les investisseurs sont dans l'attente de la publication des minutes de la dernière réunion de politique monétaire de la banque centrale américaine, prévue dans la soirée. A l'issue de cette rencontre fin juillet, l'institution avait décidé de diminuer ses taux directeurs d'un quart de point de pourcentage pour la première fois depuis 2008.

Par ailleurs, "l'inquiétude au sujet du conflit commercial entre la Chine et les Etats-Unis, d'une éventuelle récession en Allemagne et de l'agitation à Hong Kong continue de peser sur les marchés", a observé David Madden, analyste pour CMC Markets.

Les opérateurs supposent que les propos contenus dans les minutes de la Fed seront "conciliants, ce qui fait grimper les actions", a-t-il ajouté.

La classe politique italienne défilera à compter de mercredi au palais du Quirinal, résidence officielle du président Sergio Mattarella, où diverses formations proposeront la constitution d'un nouveau gouvernement. Son président Jerome Powell avait alors précisé que la Fed ne s'engageait pas a priori dans un "long cycle de baisses", sans toutefois exclure qu'il y en aurait d'autres.

L'institution pourrait notamment décider de baisser ses taux d'intéret directeurs avant la fin de l'année.

Surtout, en début d'après-midi, les acteurs de marché décortiqueront le compte-rendu de la dernière réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne (BCE).

Du côté des indicateurs économiques, l'agenda est principalement américain, avec les publications prévues des reventes de logements pour juillet et d'un rapport sur les stocks de pétrole aux Etats-Unis.

Les titres cycliques, sensibles à la conjoncture, repartaient de l'avant, à l'instar d'ArcelorMittal (+1,84%), d'Eramet (+2,18% à 41,16 euros) et d'Aperam (+1,28% à 20,60 euros).

Les valeurs pétrolières progressaient dans le sillage des cours du brut.

Le secteur bancaire était aussi à la peine (Crédit Agricole -1,02% à 10,18 euros, Société Générale -0,65% à 22,24 euros et BNP Paribas -0,40% à 40,63 euros).

Publicis cédait 0,19% à 42,61 euros après l'acquisition de la société américaine Rauxa, une agence indépendante de marketing intégré basée à New York.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL