La Corée du Nord tire deux nouveaux missiles

Claudine Rigal
Août 9, 2019

Selon son agence officielle KCNA, Kim Jong-un a assisté aux lancements, et les deux missiles tactiques tirés depuis l'aéroport d'opération de l'ouest ont frappé avec une précision extrême l'île cible dans la mer de l'Est après avoir survolé les régions de la capitale et du centre.

"La démonstration de tir a clairement confirmé la fiabilité, la sécurité et la capacité de combat actuelle de ce nouveau système d'armement tactique téléguidé", a déclaré la KCNA.

L'agence nord-coréenne a également rapporté que Kim avait salué le succès des tirs, avant de dire que l'action militaire d'hier était une occasion d'adresser un avertissement approprié aux exercices militaires que les Etats-Unis et la Corée du Sud mènent conjointement.

" Vous savez que je ne les ai jamais aimées non plus", a-t-il ajouté à propos des manœuvres, insistant une fois de plus sur son entente avec le numéro un de la Corée du Nord, malgré l'impasse dans les négociations sur le désarmement nucléaire du pays reclus.

Le secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo a espéré, ce mercredi, une reprise rapide des négociations entre Pyongyang et Washington sur la dénucléarisation de la péninsule coréenne en dépit des récents tests de missiles effectués par la Corée du Nord.

Le 31 juillet, la Corée du Nord a testé deux missiles.

Le président américain Donald Trump a minimisé ces divers tirs, soulignant qu'il s'agissait de missiles à courte portée et que ces essais ne constituaient pas une violation des engagements pris par M. Kim envers les Etats-Unis.

Leur deuxième sommet, en février à Hanoï, avait été écourté sur des désaccords profonds.

Après des années de montée des tensions, la péninsule a été en 2018 le théâtre d'une remarquable détente, qui a permis depuis un an trois rencontres au sommet entre le président américain Donald Trump le leader nord-coréen Kim Jong Un.

"On ne peut attendre un dialogue constructif quand un des partenaires du dialogue est visé par des exercices simulant une guerre", a déclaré le porte-parole du ministère nord-coréen.

Lors d'une rencontre impromptue en juin à Panmunjom, dans la Zone démilitarisée (DMZ) qui sépare les deux Corées, MM.

Or ces manoeuvres ont débuté lundi.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL