La déforestation a été multipliée par quatre en juillet au Brésil — Amazonie

Claudine Rigal
Août 10, 2019

Des chiffres officiels ont permis d'arriver à ce constat plutôt alarmant.

Au cours du seul mois de juillet, 2255 km2 de forêt amazonienne ont disparu, soit presque la superficie du Luxembourg et plus de trois fois plus qu'en juillet 2018 (597 km2), montrent les chiffres publiés en ligne par l'INPEInstitut national de recherche spatiale du Brésil. Soit une augmentation de 278% sur un an.

Le mois dernier, nous évoquions d'autres chiffres de l'INPE.

Selon les chiffres de l'institut, la croissance de la déforestation dépassait les 88% au mois de juin par rapport à la même période en 2018, tandis que 6833 km carrés ont été rasés en tout sur douze mois.

La semaine dernière, le président de l'INPE, Ricardo Galvao, a été limogé à la suite de désaccords avec Bolsonaro sur la déforestation en Amazonie, alimentant les critiques du président à l'encontre de groupes de défense de l'environnement.

L'Institut national de recherche spatiale (INPE) brésilien, l'organisme public chargé de mesurer la déforestation en Amazonie, a fait état de 2.254 kilomètres carrés de zones déforestées dans le pays le mois passé, contre 596,6 kilomètres carrés en juillet 2018, soit une augmentation de 278 % sur un an. En effet, le chef d'Etat a renié les statistiques prônant une campagne mensongère pour acquérir les bonnes faveurs des ONG.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL