Le corps d'un soldat israélien poignardé découvert — Cisjordanie

Claudine Rigal
Août 9, 2019

Le jeune militaire aurait été poignardé à de multiples reprises.

"Le corps d'un soldat israélien portant plusieurs coups de couteau a été découvert, ce jeudi, aux abords d'une colonie juive en Cisjordanie occupée, a annoncé l'armée dans un communiqué". Les forces de sécurité israéliennes ont commencé à quadriller un secteur sensible de la Cisjordanie occupée.

Des soldats israéliens surveillent un point de passage près du lieu du crime.

Actuellement en campagne pour des législatives du 17 septembre qui s'annoncent âprement disputées, M. Netanyahu s'est rendu à Migdal Oz, promettant que "ceux qui ont perpétré ce meurtre odieux" seraient rapidement trouvés. L'armée israélienne n'a pas épilogué pour l'instant sur les circonstances de cette mort, mais indiqué que ses soldats, la police et des membres du Shin Bet, les services de renseignement intérieur, quadrillaient le secteur. Ces enregistrements vidéo pourraient permettre d'identifier les mouvements de suspects potentiels.

La raison, cependant, n'est pas l'attaque terroriste de mercredi, mais parce que les musulmans célèbrent l'Aïd al-Adha, ce dimanche.

"Aujourd'hui, un de nos meilleurs enfants est encore tombé (.) Ces terroristes tordus viennent détruire alors que nous sommes là pour construire", a-t-il dit plus tôt lors d'un déplacement dans la colonie de Beit El, pour assister à l'inauguration de 650 nouveaux logements.

Les colonies israéliennes dans les Territoires palestiniens occupés sont contraires au droit international. Les groupes armés palestiniens n'ont pas revendiqué le meurtre mais l'ont salué comme une réponse "légitime" et "normale" à la colonisation. Il suivait un programme spécial combinant études religieuses et service militaire, a précisé le directeur de son école, le rabbin Schlomo Wilk. "Trente minutes avant d'être assassiné, il était en contact avec nous alors qu'il était dans un bus en route vers la yeshiva".

"Dvir avaient des yeux lumineux, mais il a été tué par une personne qui portait le meurtre dans ses yeux", a déclaré son père, Yoav Sorek.

Des centaines de soldats sont impliqués dans la recherche de terroristes qui ont tué le caporal Dvir Sorek, étudiant de 19 ans du village d'Ofra dans le Gush Etzion. Mais il n'était pas clair si le jeune colon avait été tué sur place ou ailleurs, des médias locaux évoquant la thèse d'un enlèvement ayant déraillé.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL