Le gouvernement invite les ivoiriens à se faire vacciner — Fièvre jaune Abidjan

Evrard Martin
Août 2, 2019

Il faut espérer que les autorités mettent fin à ce retour de la fièvre jaune en Côte d'Ivoire. Cette maladie refait surface alors que le pays lutte contre une épidémie de dengue.

Ce mardi 30 juillet 2019, le ministère de la Santé Ivoirien a déclaré que le cas de fièvre jaune s'amplifie dans la capitale à Abidjan depuis quelques semaines, à savoir quatre-vingt-neuf individus, parmi l'une d'eux est décédée. Pour l'instant, la situation n'a pas encore atteint un seuil alarmant, mais le ministère de la santé rappelle dans son communiqué que 89 cas ont été déjà diagnostiqués sur l'étendue du territoire national. Dans un communiqué du ministère de la Santé et de l' Hygiène publique dont copie nous est venue, nous apprenons que 89 cas ont été enregistrés. Par conséquent, une investigation épidémiologique a également été réalisée afin d'évaluer le risque de propagation et orienter la stratégie de lutte.

La note d'information signée du ministre Eugène Aka Aouélé, recommande, entre autres, d'éliminer les gîtes larvaires, de lutter contre les moustiques adultes par la pulvérisation intra et extra domiciliaire, de dormir sous une moustiquaire imprégnée d'insecticide, et de faire vacciner les personnes, qu'elles vivent ou non dans l'entourage immédiat des malades, afin de rompre la chaîne de transmission.

Cette maladie survient dans un contexte d'épidémie de dengue à Abidjan. "Les mesures de lutte antivectorielle qui sont mises en œuvre pour faire face à la dengue sont également valables pour l'épidémie de fièvre jaune". Selon l'organisation mondiale de la santé, "C'est le moyen de prévention le plus important pour éviter la fièvre jaune".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL