Le président du Brésil Jair Bolsonaro s'en prend à Brigitte Macron

Xavier Trudeau
Août 26, 2019

Après les attaques personnelles à l'égard d'Emmanuel Macron, Jair Bolsonaro s'en est pris à Brigitte Macron dimanche 25 août.

Les éleveurs limousins sceptiques sur l'éventuel boycott du Mercosur Inquiets face au traité de libre-échange entre l'Union Européenne et le Mercosur, les éleveurs limousins ne sont pour autant pas rassurés par l'éventuel boycott du traité annoncé par Emmanuel Macron. C'est sous un post Facebook qu'il a laissé cette pique. Avec ce commentaire sexiste: "Vous comprenez maintenant pourquoi Macron persécute Bolsonaro?". Jair Bolsonaro s'est fendu d'un commentaire peu élégant: "N'humilie pas le type MDR".

Le président Jair Bolsonaro a pour l'heure autorisé l'armée à intervenir pour lutter contre ces incendies dans sept Etats, à la demande des gouvernements locaux, a indiqué une porte-parole de la présidence.

Le dirigeant brésilien a aussi critiqué Emmanuel Macron sur Twitter, cette fois-ci dans un vocabulaire plus respectueux: "Nous sommes l'une des plus grandes démocraties du monde, attachées à la protection de l'environnement et au respect de la souveraineté de chaque pays".

"Macron n'est pas à la hauteur de ce débat. C'est juste un crétin opportuniste qui cherche le soutien du lobby agricole français" a écrit Abraham Weintraub, relate France TV Info. D'après l'AFP, le terme "calhorda", utilisé dans le tweet, n'a pas d'équivalent français mais se trouve à la croisée de "tricheur", "crétin" et "connard".

"Il y a une vraie convergence pour dire 'on se met tous d'accord pour aider au plus vite possible les pays qui sont frappés par ces feux'", a rapporté le président français, hôte du sommet du G7 qui se tient jusqu'à lundi à Biarritz, dans le sud-ouest de la France. "Elle a produit des hommes comme Descartes ou Pasteur, mais aussi les volontaires de la Waffen SS Charlemagne", écrit-t-il en référence à la Division Charlemagne du régime nazi intégrée par des engagés volontaires français.

Le président américain Donald Trump et le Premier ministre britannique Boris Johnson ont proposé leur aide. Eduardo Bolsonaro, fils du président et potentiel futur ambassadeur du Brésil à Washington, a retweeté vendredi une vidéo de manifestations de "gilets jaunes" avec comme légende: "Macron est un idiot". Le "gourou" de Jair Bolsonaro a même créé le nom "Macrocon" sur Twitter.

Ces derniers jours, à propos de l'Amazonie, Jair Bolsonaro a accusé M. Macron d'avoir une "mentalité colonialiste" tandis que celui-ci l'accusait d'avoir "menti" sur ses engagements climatiques.

Les relations entre les deux pays étaient déjà compliquées depuis l'arrivée au pouvoir d'un président classé à l'extrême droite de l'échiquier politique brésilien. Fin juillet, ce dernier avait infligé un camouflet au ministre des Affaires étrangères français, Jean-Yves Le Drian, de passage à Brasilia.

Le président colombien Ivan Duque a affirmé dimanche qu'il présenterait la proposition d'un pacte régional pour la conservation de l'Amazonie devant l'assemblée générale des Nations unies à New York en septembre, en réponse aux incendies affectant le "poumon" de la planète.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL