Le tireur affirme qu'il a ciblé des "Mexicains" — Fusillade d'El Paso

Claudine Rigal
Août 12, 2019

La fusillade d'El Paso a été suivie de la tuerie de l'Ohio qui a fait neuf victimes.

Washington | Le tireur qui a ouvert le feu samedi dernier dans un Walmart de la ville texane d'El Paso, faisant 22 morts et plus d'une vingtaine de blessés, a admis avoir voulu attaquer des "Mexicains", selon un compte-rendu d'enquête consulté par l'AFP. L'accusé, un jeune homme blanc de 21 ans, affirme avoir dit aux autorités qu'il ciblait "des Mexicains". Il encourt la peine capitale. Il a ensuite déclaré qu'"une fois à l'intérieur du magasin il a ouvert le feu avec son (fusil d'assaut) AK-47 sur des personnes innocentes", rapporte 20 Minutes. "L'accusé a indiqué que ses cibles étaient des 'Mexicains'", relate le document. Avant le massacre, il a roulé plus de dix heures depuis la banlieue de Dallas, son lieu de résidence.

La famille du tireur a assuré à plusieurs médias américains qu'il était solitaire mais n'avait jamais exprimé des opinions radicales devant eux. Deux mois avant la fusillade, sa mère avait contacté les autorités après que son fils s'est procuré un fusil semi-automatique. Donald Trump, qui a fait de la lutte contre l'immigration illégale un des marqueurs de sa présidence, a de son côté été pointé du doigt pour ses diatribes contre les Mexicains, qu'il a assimilés à des " violeurs " lors de sa campagne de 2016. Depuis, le président américain définit régulièrement la situation comme une "invasion" et les démocrates lui reprochent d'avoir "attisé la haine" extrémiste.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL