Macron souhaite "repenser" certaines méthodes — Intervention policière

Xavier Trudeau
Août 22, 2019

"Comme président de la République, je me dois aussi de regarder les blessures inacceptables qu'il y a eu durant ces semaines passées, les mutilations, du côté des forces de l'ordre comme du coté de nos concitoyens", a déclaré le chef de l'Etat lors d'une rencontre avec l'Association de la presse présidentielle. Devant 80 journalistes français et étrangers mercredi en fin de journée, il a d'abord salué le professionnalisme des policiers et gendarmes et s'est dit très attentif à leur fatigue. "Ajoutant qu'il envisageait de " repenser certaines méthodes d'intervention", au vu des " blessures inacceptables " chez les policiers et les manifestants lors du mouvement des "gilets jaunes". Et promis, suite aux violences policières des derniers mois, de "repenser certaines méthodes". "J'ai entendu le rapport par le défenseur des droits et je recevrai les médecins qui m'ont interpellé sur ce point", a-t-il précisé. Mais " je souhaite que la justice soit partout et la transparence avec ".

Plus récemment, la mort d'un jeune homme, Steve Maïa Caniço, qui avait disparu à Nantes le 22 juin, en marge de la fête de la musique, a déclenché une controverse sur les conditions d'intervention des policiers cette nuit-là. "Il n'y a pas de liberté s'il n'y a pas d'ordre public". Notre police a agi dans ce cadre. Lundi, à son grand agacement, Vladimir Poutine, qu'il recevait au Fort de Brégançon, a comparé les actions de la police en France contre les "gilets jaunes" aux vagues d'arrestations d'opposants à Moscou.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL