Madagascar: découverte du corps d'une étudiante britannique qui avait sauté d'un avion

Claudine Rigal
Août 9, 2019

Le corps d'une étudiante britannique qui avait sauté d'un avion en vol a été retrouvé mardi, selon la gendarmerie, après deux semaines de recherche dans la forêt de Mahadrodroka, dans le nord-ouest de Madagascar. Étudiante à l'université de Cambridge, Alana Cutland, 19 ans, était sortie en plein vol de l'avion, cinq minutes après le décollage du petit aéroport d'Anjajavy, dans le nord-ouest de l'île de l'océan Indien le 25 juillet. " Quand elle avait téléphoné au téléphone avec sa mère deux jours avant l'accident, elle marmonnait et semblait plutôt incohérente ", a témoigné son oncle Lester Riley au Mail Online. "Avant le départ, le 25 juillet, en allant la chercher dans sa chambre, Mme Ruth a retrouvé Alana assise sur une chaise, avec un regard perdu dans le vide", a-t-il ajouté. Ces derniers ont confié avoir tout fait pour empêcher la jeune femme de sauter dans le vide.

Sa famille avait précisé le mois dernier dans un communiqué qu'Alana devait poursuivre ses études de sciences naturelles dans le cadre d'un stage à Madagascar. Elle n'a fourni aucune explication du geste de la jeune fille décrite comme curieuse et enthousiaste. Lors d'un point de presse datant du mercredi 7 août, le colonel Ralaivaonary a déclaré que la jeune britannique "a fait des recherches sur les petits crabes et elle a fait une dépression après constat de l'échec de ses recherches".

"Elle a eu une déception et a accepté à contrecœur de rentrer chez elle", a-t-il dit.

Inquiets, les parents d'Alana ont alors décidé de demander à une Anglaise, Ruth Johnson, qui se trouvait dans le même hôtel que leur fille de l'accompagner en avion jusqu'à la capitale malgache pour qu'elle rentre en Angleterre. "Elle a sauté, personne ne l'a poussée", selon la reconstitution des faits, a-t-il conclu.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL