Malaisie: Une adolescente franco-irlandaise portée disparue pendant des vacances en famille

Claudine Rigal
Août 11, 2019

Nora Quoirin, jeune fille souffrant d'un léger handicap, a disparu dans la nuit de samedi à dimanche, alors qu'elle venait d'arriver de Londres pour des vacances dans la station touristique de Dusun Resort à Seremban avec sa famille.

Les enquêteurs reçoivent leurs instructions avant une battue dans la jungle, jeudi.

"Nora, Nora"... son prénom résonne dans la jungle de la forêt malaisienne.

La famille redoute un acte criminel et son grand-père, Sylvain Quoirin, a déclaré mardi qu'"elle a disparu dans des conditions extrêmement mystérieuses, puisqu'elle couchait dans sa chambre avec sa soeur et son frère".

Le Dusun Resort s'étend sur cinq hectares, au pied d'une chaîne de montagnes et près d'une réserve forestière, ouvrant un large champ de recherches.

Au quatrième jour des recherches, auxquelles participent un hélicoptère, deux drones, des chiens pisteurs et 214 personnes de diverses administrations, des plongeurs ont sondé mercredi un cours d'eau proche de l'hôtel, situé à quelques kilomètres au nord de la ville de Seremban, en lisière d'une forêt tropicale.

Des empreintes digitales relevées sur le cadre de la fenêtre de sa chambre ont été analysées mais la police n'a pas transmis les résultats et ne privilégie pas la piste criminelle. Des plongeurs ont également sondé un cours d'eau, mercredi 7 août, sans succès.

Une cagnotte en ligne a été mise en place par une tante de Nora, Aisling Agnew, depuis Belfast, pour des "membres de sa famille, basés en France et en Irlande, souhaitant se rendre sur place pour participer aux efforts de recherche et soutenir les parents de Nora".

Les responsables de recherche et sauvetage ont dit Le télégraphe qu'ils n'avaient jusqu'à présent trouvé aucune trace de Nora, mais ils pensaient qu'elle serait proche à cause des pentes abruptes du terrain difficile. "C'est une adolescente, mais qui est timide, craintive, réservée sur elle-même, très très fragile". Alors que la police traite l'affaire comme une disparition, M. Quoirin a souligné que la jeune fille n'était "absolument pas" habituée à fuguer. Pour sa tante, Nora " n'aurait pas su comment obtenir de l'aide et n'aurait jamais quitté sa famille volontairement.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL