Quand une conseillère du ministre de l'Agriculture se paie Greta Thunberg

Xavier Trudeau
Août 12, 2019

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés... Béatrice Frecenon, directrice adjointe du cabinet du ministre de l'Agriculture Didier Guillaume, a dérapé aux yeux de beaucoup juste avant son départ en vacances ce week-end du 10 août. "Bon, sur ce, les amis, cette fois je suis vraiment en vacances, j'attends mon avion". Le message est accompagné d'une image détournant la couverture des célèbres albums pour enfants Martine, sur laquelle on peut lire "Martine s'en branle de Greta Thunberg". "Gros bisous à tous et surtout à ceux qui ont encore le sens de l'humour", a écrit Béatrice Frecenon dans un post public publié sur Facebook. Une manière de se moquer de la jeune Suédoise qui refuse de prendre l'avion, afin de lutter contre l'émission massive de gaz à effet de serre. Elle a ainsi annoncé qu'elle se rendrait au Sommet mondial sur le climat organisé par l'ONU, fin septembre, en voilier.

"Béatrice Frecenon a réagi à la polémique en expliquant, dans les commentaires de cette publication, n'avoir " pas du tout la prétention de répondre aux enjeux environnementaux ", et en affirmant avoir voulu faire " un trait d'humour.

Si certains ont défendu un trait d'humour, de nombreux internautes ont fustigé le fond comme la forme du message.

Quelque minutes après les réactions indignées fusaient -et fusent encore ce dimanche- si bien qu'après avoir essayé de se défendre en écrivant que "Greta Thunberg n'est qu'une gamine médiatisée, hein, dont on a encore le droit de plaisanter, elle n'est pas le changement climatique" elle n'a eu de choix que supprimer son message.

La porte-parole du Parti Socialiste, Gabrielle Siry, s'est elle aussi offusquée d'une telle prise de position publique, soulignant qu'elles ne devaient "pas avoir le même sens de l'humour".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL