Spécial hôpitaux et cliniques - Un palmarès 2019 plein de nouveautés

Evrard Martin
Août 23, 2019

L'hôpital grenoblois se retrouve ainsi à la 10e place alors qu'il était 8e en 2018 dans ce classement où les établissements sont étudiés pour la qualité de leurs spécialités médicales ou chirurgicales.

Le Ch Nord de Saint-Etienne détient son meilleur classement pour le cancer de la peau où l'établissement est classé deuxième mais également pour les stimulateurs cardiaques où le CHU décroche la quatrième place, neuvième pour le diabète, onzième concernant l'épilepsie mais encore seizième pour les maladies hormonales.

En tête de liste du secteur public, on trouve le centre hospitalier universitaire (CHU) de Bordeaux, qui occupe ce rang pour la cinquième fois depuis 1998 et la première publication de ce classement.

79 disciplines médicales et chirurgicales ont été évaluées dans 1400 hôpitaux et cliniques en France.

Après le podium, les hôpitaux universitaires de Strasbourg (4ème), le CHU de Montpellier (5ème, en hausse), le CHU de Nantes (6ème), l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris (7ème, en baisse), le CHU de Nancy (8ème, en hausse), le CHU de Rennes (9ème) et celui de Grenoble (10ème) devant le CHU de Tours (11ème) font partie des bons élèves également. Plusieurs articles accompagnent cette nouvelle édition réalisée, comme les 22 années précédentes, par François Malye et Jérôme Vincent.

Pour figurer sur ce palmarès, un établissement doit fournir un service médical et chirurgical complet. Au sommaire notamment: la crise des urgences avec une carte géographique des postes vacants dans 277 des 497 services d'urgences générales publics, plus ou moins colmatés par des intérimaires. Un chiffre bien inférieur à d'autres pays comme l'Angleterre (96% en 2016) ou la Suède (87% en 2009) pointe l'hebdomadaire.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL