Technos et Innovations: Facebook pourra bientôt lire dans nos pensées

Alain Brian
Août 6, 2019

Dans cette étude, les sujets ont écouté diverses questions à choix multiples, et ont du prononcer leur réponse à voix haute.

"Prises ensemble, ces technologies pourraient un jour aider les gens à communiquer en imaginant ce qu'ils veulent dire - une possibilité qui pourrait améliorer considérablement la vie des personnes atteintes de paralysie". Il est financé par un laboratoire du géant des technologies (Facebook Reality Labs) faisant de la recherche sur les technologies de réalités augmentée et virtuelle. "C'est un programme de recherche à long terme", a-t-il ajouté.

Les chercheurs espèrent concevoir une interface capable de décoder 100 mots par minute en temps réel, avec un vocabulaire de 1 000 mots et un taux d'erreur inférieur à 17 %, d'après Facebook.

Même si les recherches sur linterface cerveau-ordinateur avancent, le gadget final nexiste pour linstant que dans lesprit du plus grand des réseaux sociaux.

Depuis lannonce en 2017 des travaux en cours, Facebook est resté silencieux sur ses recherches. Ce nest que récemment, lors d'une conférence à Harvard en mars, que Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, est revenu dessus en affirmant qu'il était enthousiaste à l'idée de "remodeler nos plateformes informatiques pour qu'elles soient fondamentalement davantage axées sur les gens et la façon dont nous traitons le monde ". Toujours selon l'équipe de recherche, les résultats s'avèrent fiables 61 % du temps. Les chercheurs ont travaillé avec trois patients épileptiques qui ont accepté de se faire implanter temporairement des électrodes dans leur cerveau. Dans le cadre de létude, les chercheurs ont demandé aux participants d'écouter les questions tout en surveillant leur activité cérébrale. Pour cela, les scientifiques ont créé un algorithme capable de lire les pensées de personnes souffrant de lésions cérébrales. CNN Business a également rapporté que Facebook n'a aucun intérêt à fabriquer un dispositif médical, mais que ce qui lintéresse, c'est comprendre les signaux neuronaux nécessaires pour créer une interface vocale silencieuse.

La nouvelle étude parrainée par Facebook que lUCSF a commencé et qui porte également sur le projet d'interface cerveau-ordinateur est beaucoup plus importante et plus longue. M. Chang travaillera pendant un an avec un seul participant cette fois (un homme qui ne peut plus parler). Mais cela nécessite une chirurgie pour implanter des électrodes dans le cerveau.

Qui n'a jamais rêvé de lire dans les pensées de son voisin ou de sa voisine?

Patrick Le Lay n'aura peut-être bientôt plus de " temps de cerveau humain disponible " à vendre. L'activité des neurones du cerveau humain aurait été analysée et envoyée à une machine via une série d'algorithmes, pour y être traduite en commandes à exécuter. Dévoilée il y a peu, la firme a annoncé il y a deux semaines que des essais concluants ont été conduits sur des animaux avec sa machine et quelle espérait procéder aux premiers tests sur des humains lannée prochaine.

Pour plus de commodités, l'équipe recherche vise à remplacer les implants par une paire de lunettes à réalités augmentée, équipé de capteurs dans le futur.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL