Trois cliniques privées touchées par une cyberattaque — Loire

Evrard Martin
Août 16, 2019

Le groupe Ramsay Générale de Santé a ainsi annoncé auprès de l'AFP avoir été victime d'une attaque informatique dans la journée de samedi. Une information confirmée par la direction.

Celle-ci aurait visé les systèmes informatiques utilisés par les 120 établissements français du groupe et aurait bloqué l'utilisation de plusieurs outils informatiques: messageries, systèmes informatiques et applications métiers sont ainsi cités.

"Nous notons des informations sur papier et nous les reporterons plus tard dans notre système informatique". Il s'agit des cliniques de Quint-Fonsegrives (Croix du Sud), de Beaupuy et de Cornebarrieu (Cèdres).

Si aucune donnée sensible ou financière ne s'est donc retrouvée dans la nature (aka, les réseaux), les salariés de Ramsay Générale de Santé ont tout de même dû reprendre le papier et le crayon afin de garantir la continuité des soins.

"Il n'y aura pas de conséquences pour les patients, ni pour la continuité des soins ni pour leur sécurité", assure la communication du groupe Ramsay.

Ce n'est pas la première fois que des hôpitaux français sont la cible de cyber-délinquants. Le journal L'Express avait révélé, le 26 juin 2019, que des attaques informatiques importantes ont touché, en moins d'un an, les hôpitaux de trois grandes villes, Montpellier (Hérault), Saint-Denis (Seine-Saint-Denis) et Condrieu (Rhône). Un phénomène qui inquiète le Gouvernement.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL