Aigle Azur va cesser son activité, aucune offre de reprise retenue

Xavier Trudeau
Septembre 27, 2019

"La liquidation toute proche d'Aigle Azur constituerait un gâchis immense ", argumentaient-ils, renvoyant à l'exemple de la compagnie allemande Condor, filiale du voyagiste britannique en faillite Thomas Cook, qui a obtenu mardi un prêt relais garanti par l'Etat allemand de 380 millions d'euros, lui permettant de continuer à voler. Le tribunal de commerce d'Evry n'a retenu ce vendredi aucune des quatre offres de reprise encore en lice de la plus ancienne compagnie aérienne privée française, en liquidation judiciaire.

Interrogé dans les colonnes du Journal du dimanche, Laurent Magnin, le PDG de XL Airways, avait lancé un appel à l'aide à Air France-KLM.

"Il a rejeté les deux offres de reprise: "celle de Lionel Guérin (ex-dirigeant d'Air France) et celle de Gérard Houa, actionnaire à 19 % d'Aigle Azur." Aucune solution pérenne n'a été proposée par les candidats repreneurs", selon la présidente du tribunal, Sonia Arrouas, qui déplore " les désistements ou les absences d'offres concrètes, l'absence de moyens financiers des candidats crédibles ". Un sous-traitant chargé de l'assistance, dans les aéroports, pourrait également être contraint de supprimer près de 200 emplois du fait de l'arrêt d'activité d'Aigle Azur.

Pourtant, trois offres de reprise estimées "sérieuses" avaient été mises sur la table il y a dix jours.

"Cette décision est difficile car tout avait été mis en oeuvre pour sauver les salariés", a regretté la présidente du tribunal de commerce.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL