Air France-Dubreuil en concurrence avec un transporteur étranger — Reprise d'Aigle Azur

Xavier Trudeau
Septembre 19, 2019

Mais seuls cinq repreneurs potentiels ont finalement été auditionnés: Air France, le groupe Dubreuil (Air Caraïbes, Frenchbee), Gérard Houa (Lu Azur) et "deux plus petites " offres, selon la présidente du tribunal Sonia Arrouas. Le tribunal de commerce d'Evry a décidé hier la liquidation de la compagnie aérienne française Aigle Azur, mais avec une poursuite de l'activité jusqu'au 27 septembre et la possibilité de déposer de nouvelles offres de reprise jusqu'à demain minuit. Parmi les offres présentées à l'administrateur provisoire, deux ont reçu vendredi la faveur du comité d'entreprise d'Aigle Azur, et s'inscrivent dans la perspective d'un redressement judiciaire. "J'espère qu'on arrivera à sauver 90% des emplois ou plus", a-t-il affirmé, assurant que "l'Etat est pleinement mobilisé, y compris sur les rapatriements" pour les touristes qui n'ont pu rentrer en raison de l'arrêt brutal de l'activité de la compagnie. Le tribunal laisse jusqu'à mercredi minuit à d'éventuels nouveaux repreneurs pour se manifester ou pour ceux qui se sont déjà déclarés d'améliorer encore leurs offres.

La compagnie accuse un "passif de 148 millions d'euros", et vraisemblablement "plus que ça car les comptes n'avaient pas été certifiés", selon la présidente du tribunal.

Un montant qui a choqué la quarantaine de salariés présents devant le tribunal, qui l'estimaient à 60 à 80 millions d'euros, a constaté un journaliste de l'AFP. "Vraiment, bravo!", ont-ils lancé à l'ex-PDG Frantz Yvelin, présent à l'audience. Une mise en délibéré qui repousserait la décision de quelques jours, une reprise d'activité ou une liquidation judiciaire.

Aujourd'hui, il est clair que l'inquiétude au sujet de la situation d'Aigle Azur était justifiée.

Concernant l'offre commune d'Air France et d'Aigle Azur, nous avions posé la question de savoir pourquoi le groupe Dubreuil ne s'associait pas à Air France pour faire une offre.

Air France et le Groupe Dubreuil (Air Caraïbes, French bee) ont fini par avancer la semaine dernière sur l'idée d'une offre combinée, sur le papier très cohérente: Air France est intéressée par l'activité court-moyen courrier et Dubreuil par le segment long-courrier. Air France peut-elle prendre le risque de voir tout ou partie des 9 800 créneaux d'Aigle Azur récupérés par easyJet?

Un délai quelque peu allongé qui ne rassurera pas pour autant les quelque 1200 salariés de la compagnie spécialiste de l'Algérie depuis l'après-guerre.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL