Amazon remplira ses engagements climatiques avec 10 ans d'avance

Xavier Trudeau
Septembre 21, 2019

Dans un communiqué, Greenpeace USA, qui avait critiqué Amazon pour ses fermes de serveurs près de la capitale américaine, a salué l'annonce mais souligné que "la compagnie doit être plus transparente sur la façon dont elle compte se passer de carburants fossiles si elle espère arriver (à ses objectifs) de façon crédible". The Climate Pledge vise à inviter les grandes entreprises de la même taille qu'Amazon à signer un engagement non contraignant pour l'utilisation des énergies renouvelables.

Derrière le greenwashing, Amazon semble faire un pied de nez au gouvernement américain: si l'administration Trump, qui tente d'annuler une loi sur les limites d'émissions de CO2 en Californie, ne respecte pas l'accord de Paris sur le climat, les entreprises américaines le feront.

A quelques jours du lancement de la semaine sur le Climat qui se tiendra à New-York, Amazon vient d'annoncer un vaste programme devant lui permettre d'atteindre la neutralité carbone en 2040, soit dix ans plus tôt que l'objectif fixé par les Accords de Paris.

Selon le directeur opérationnel d'Amazon Dave Clark, il s'agit de la plus importante commande de véhicules de livraison électriques jamais faite.

Pour atteindre son but, Amazon prévoit d'acheter 100 000 véhicules de livraison électriques auprès de Rivian Automotive LLC. M. Bezos avait évoqué précédemment la date de 2024. Enfin, le P. -D.G. s'est engagé à verser 100 millions de dollars à The Nature Conservancy, pour aider au reboisement. En mai 2019, 7 700 employés ont signé une lettre publique réclamant des actions de la part d'Amazon pour lutter contre le changement climatique.

Ils rejoignent les manifestations qui se déroulent dans le monde entier le vendredi, initiées par les jeunes qui sortent de classe pour protester contre l'inaction des gouvernements qui impactera leur avenir. Le PDG déclare qui si Amazon peut le faire, toutes les entreprises de son envergure le peuvent également. Tout d'abord, Amazon a indiqué avoir mis au point son propre système de calcul de ses émissions de carbone. Le géant du web veut ainsi continuer à compenser entièrement sa consommation d'électricité annuelle avec des énergies renouvelables. Une demande qui fait suite à un événement organisé sur le thème de Game of Thrones par le Competitive Enterprise Institute, un groupe de réflexion qui nie l'existence du réchauffement climatique.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL