Botulisme : une femme se retrouve paralysée après avoir consommé une soupe périmée

Claudine Rigal
Septembre 14, 2019

Cette toxine n'a ni goût, ni odeur et ne modifie pas l'aliment sur lequel elle se trouve. " Elle est quasi totalement paralysée. Et avec très peu d'espoir de récupération", confie une proche au Parisien.

Une habitante de l'Essonne, en France, est victime de la toxine botulique après avoir bu une soupe périmée depuis trois semaines. Après avoir cru à un accident vasculaire cérébral, les médecins ont finalement diagnostiqué son mal: le botulisme.

Une enquête a alors été diligentée par l'Agence régionale de santé (ARS) afin de déterminer l'origine de la contamination.

Alors, dans le réfrigérateur de la victime, les enquêteurs de la répression des fraudes sont bel et bien tombés sur cette fameuse soupe de légumes périmée. Aucun problème n'a cependant été signalé. Selon son porte-parole, cité dans Le Parisien, la négligence a été commise par la consommatrice, puisqu'il est "avéré que la personne malade a consommé un produit périmé". Après le diagnostic des médecins et au regard de la gravité de la maladie, le mode de production de la marque de soupes incriminée a été étudié au peigne fin. Son analyse est en cours, tout comme celles d'autres aliments présents dans le réfrigérateur de la victime. Ce serait cette soupe contaminée qui serait à l'origine de la maladie. C'est une toxine qui s'attaque à l'ensemble des muscles, y compris respiratoires, avance dans le quotidien, la docteure Christelle Mazuet, responsable du centre national de référence Bactéries anaérobies et botulisme de l'Institut Pasteur. Elle est la plus puissante de toutes les toxines connues dans la nature. Très grave même puisqu'elle peut-être fatale. La prise en charge du botulisme repose principalement sur un traitement symptomatique. Deux cas de botulisme ont été déclarés en 2018 en Ile-de-France.

Pour information, le poulet et le poisson doivent être consommé, en moyenne, le jour de l'ouverture.

Cette bactérie qui se développe en l'absence d'oxygène est extrêmement difficile à déceler, rapporte Franceinfo. Pour les denrées du commerce, il est nécessaire de respecter les consignes de conservation au froid et les dates limites de consommation.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL