Brésil: Mélenchon a rendu visite au prisonnier Lula - Monde

Claudine Rigal
Septembre 10, 2019

Actuellement au Brésil, où il a rendu visite à l'ancien président Luiz Inácio Lula da Silva dans les locaux de la police fédérale de Curitiba, le leader de La France insoumise prend le soin d'envoyer des cartes postales. La rencontre entre les deux hommes, qui entretiennent des relations personnelles anciennes, s'est déroulée ce jeudi. "Je ressors, après avoir puisé de l'énergie auprès de lui". Lula m'a dit 'Je tire ma force de me sentir uni au peuple brésilien et à tous ceux qui luttent dans le monde' car je venais témoigner devant lui des nombreux messages que j'ai reçus de solidarité et d'amitié pour lui.

"Je l'ai trouvé très fort, à tous points de vue", a ajouté le chef de file des Insoumis, précisant que Lula, à 73 ans, "faisait neuf kilomètres tous les jours en courant" sur un tapis de course. "Il nous a appelés à la résistance", a-t-il déclaré, expliquant qu'"une bonne partie de (la) discussion a(vait) porté sur l'utilisation de la justice dans les procès politiques", le "lawfare".

Jean-Luc Mélenchon doit être jugé les 19 et 20 septembre avec cinq de ses proches pour actes d'intimidation contre l'autorité judiciaire, rébellion et provocation, après une perquisition mouvementée au siège de son parti en octobre 2018.

"Nous sommes déterminés à ne plus nous laisser faire, chacun dans notre pays, à nous unir, à mettre en relation nos groupes d'avocats (...) pour nous entraider (...) dans les procès politiques que nous subissons".

" Lula est aujourd'hui le cas le plus célèbre dans le monde de 'lawfare', cette méthode d'instrumentalisation de la justice pour éliminer un adversaire politique", a écrit récemment Jean-Luc Mélenchon sur son blog.

Le parallèle de Jean-Luc Mélenchon a fait réagir dans les rangs de la majorité.

Parmi les signataites figurent également l'Espagnol Pablo Iglesias, secrétaire général du mouvement de gauche Podemos, l'ancien président équatorien Rafael Correa, l'ex-président uruguayen José Mujica et le leader de gauche français Jean-Luc Mélenchon.

"Madame, les Brésiliens que j'ai rencontrés sont outrés par la grossièreté de leurs dirigeants à votre égard".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL