Ce chanteur marocain appelle à battre les femmes

Pierre Vaugeois
Septembre 10, 2019

Et pour appuyer ses propos, le chanteur raconte: "Un jour j'ai tabassé ma femme en Espagne, ils m'ont mis en garde à vue 24 heures avant de me relâcher".

Les propos de Miloudi ont beaucoup buzzé, au Maroc, en France et dans plusieurs pays européens comme la Suisse et la Belgique. L'auto saisine par la Haca déclenche une procédure qui donnera lieu à un rapport puis une réunion du Conseil avant la décision finale. Ces mots qui claquent, telle une gifle cinglante et choquante donnée à l'intégrité de la gent féminine, ont été prononcés le 29 juin dernier par Adil El Miloudi, un chanteur marocain. Mais cela ne saurait constituer une excuse.

Au Grenelle contre les violences conjugales qui s'est déroulé à Paris, cette semaine, sous l'égide de la ministre Marlène Schiappa, le cas Adil El Miloudi, s'il avait été abordé, aurait été l'illustration effrayante de la banalisation de l'abus de pouvoir au masculin et de ses graves dérives. "Au Maroc, cela est normal, chacun peut faire ce qu'il veut de sa femme, la frapper, la tuer", a-t-il expliqué non sans fierté dans le talk-show "Kotbi Tonight". Habitué des affaires judiciaires, celui qui a été révélé par la saga Taxi avait notamment été placé en garde à vue en 2014 pour avoir menacé une femme avec un couteau.

L'animateur Imad Kotbi très gêné par la scène dit qu'il ne cautionne pas. Mais sa femme a dit, "il ne m'a pas frappé".

Des réactions fusent de partout et des voix s'élèvent de plus en plus, pour réclamer qu'Adil El Miloudi, soit "jugé pour apologie de la violence et de la misogynie", relève la même source. "On a l'habitude, c'est un jeu", poursuit l'animateur. "Le chanteur populaire évoque sans détour la nature de sa relation amoureuse avec son épouse, mentionnant notamment ses multiples actes de violence envers elle". Des propos terribles qui n'ont pas manqué de susciter l'indignation sur les réseaux sociaux.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL