Des bistrots font payer les rondelles de citron aux clients — Paris

Xavier Trudeau
Septembre 19, 2019

Mais, en détail sur la facture, c'est cinq euros pour l'eau pétillante et cinquante centimes pour... la rondelle de citron. Une découverte qui a failli faire s'étouffer la journaliste de Arte. Les Parisiens et touristes grincent souvent des dents face aux tarifs des consommations dans la capitale mais s'il leur faut en plus payer une rondelle de citron, on peut imaginer que les glaçons seront bientôt facturés! Scandalisée, la jeune femme a posté la photo de son ticket sur Twitter avec le hashtag #RasLeBol. Mais depuis 1986 et la liberté des prix du marché, cette pratique est légale. Il n'est absolument pas illégal pour le commerçant d'inaugurer des suppléments facturés. Mais il a une obligation d'information vis-à-vis du consommateur " explique Me Guyomar, avocat en droit commercial au journal français.

Et c'est bien là que les propriétaires des établissements Eiffel Café, Iolanda Pizzeria et Bistrot de la Tour, qui quadrillent le métro Bir Hakeim, "profitent de l'ambiguïté". Si leurs menus indiquent que "le supplément, citron, sirop, ou lait coûte 50 centimes", c'est par une ligne discrète qui apparaît au bas de la carte et qui passe facilement inaperçue.

C'est un petit plus appréciable, qui fait parfois toute la différence. sur l'addition. Grâce à cette journaliste, le Bistrot de la Tour s'est quant à lui pris un sacré bad buzz.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL