Des problèmes de fabrication décelés sur six réacteurs en activité — Nucléaire

Xavier Trudeau
Septembre 19, 2019

Le 9 septembre dernier, EDF a informé l'autorité de sûreté nucléaire (ASN) que certains de ses générateurs de vapeur n'étaient pas conformes au référentiel technique de fabrication de composants de réacteurs nucléaires établi par Framatome, chaudiériste nucléaire. Le second réacteur de la centrale étant déjà à l'arrêt pour sa visite décennale, la centrale ne produit plus d'électricité.

"Le travail de recensement poursuivi depuis une semaine par EDF et Framatome a permis d'identifier 16 générateurs de vapeur (GV) installés sur six réacteurs en exploitation: les réacteurs n°3 et 4 de Blayais, le réacteur n°3 de Bugey, le réacteur n°2 de Fessenheim, le réacteur n°4 de Dampierre-en-Burly, ainsi que le réacteur n°2 de Paluel", détaille le groupe. Néanmoins, EDF juge que les centrales restent aptes au service: "les écarts constatés ne remettent pas en cause l'aptitude au service des matériels et ne nécessitent pas de traitement immédiat".

"L'association Tchernoblaye, qui milite pour une sortie du nucléaire, estime que toutes les précautions ne sont pas prises au regard de cet incident".

La durée de ce nouvel arrêt "sera définie en fonction de la nature précise des réparations à effectuer", indique dans un communiqué la direction de la centrale récemment placée sous "surveillance renforcée" par l'Autorité de sûreté nucléaire (ASN) en raison de difficultés.

"Concernant les équipements non encore en service, sont concernés les 4 générateurs de vapeur et le pressuriseur du réacteur EPR de Flamanville 3, ainsi que 3 générateurs de vapeur neufs non encore installés destinés à la réalisation des chantiers de remplacement des générateurs de vapeur des réacteurs n°5 et 6 de Gravelines", poursuit EDF. En France, le groupe EDF exploite 58 réacteurs nucléaires.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL