Desperate Housewives : Eva Longoria révèle avoir été harcelée par un(e) partenaire

Pierre Vaugeois
Septembre 10, 2019

Pour plaider sa cause, elle a donc demandé à quelques proches de faire des lettres de recommandations, qui mettent en avant ses nombreuses qualités. Ses propos ont été rapportés par USA Today.

Par exemple, quand les têtes d'affiche de la série sont nommées au Golden Globes, sauf Eva Longoria, c'est Felicity qui se charge de la réconforter: "Elle m'a dit: 'Ce n'est qu'un morceau de métal tu sais". Son avocat, refusant que Felicity Huffman aille en prison, encourage plutôt une peine de 250 heures de travaux d'intérêt général pour sa cliente. Depuis avril, celle-ci est empêtrée dans un scandale d'ampleur aux États-Unis, où des personnes fortunées, dont certaines célèbres, sont accusées d'avoir payé des pots-de-vin pour que leurs enfants intègrent des universités d'excellence.

Elle ne cite pas de nom mais elle est très claire: Eva Longoria révèle dans une lettre avoir été harcelée par un (e) co-star de "Desperate Housewives" jusqu'à ce que Felicity Huffman prenne sa défense. Elle a d'ailleurs écrit au juge pour aider son amie à éviter la prison. Dans cette épreuve, l'actrice peut heureusement compter sur le soutien de ses copines.

Eva Longoria vole aux secours de son amie Felicity Huffman.

"Il fut un temps où j'ai été harcelée au travail par un (e) collègue". "J'appréhendais les jours où je devais travailler avec cette personne, parce que c'était de la torture pure et simple". Jusqu'à un jour où Felicity a dit à mon harceleur "assez" et tout s'est arrêté. "Felicity pouvait sentir que j'étais prise d'anxiété même si je ne m'étais jamais plainte et n'avait parlé de ça à personne", continue-t-elle sans jamais dévoiler l'identité de la comédienne en question. Je sais que je n'aurais pas survécu à ces 10 années sans l'amitié de Felicity.

Enfin, Felicity Huffman a soutenu l'actrice au début de sa carrière surtout lors de la saison 1.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL