En redressement judiciaire, la compagnie aérienne XL Airways interrompt ses vols

Xavier Trudeau
Septembre 30, 2019

La compagnie low-cost XL Airways, la seule à desservir la Martinique depuis l'aéroport de Roissy-Charles-de- Gaulle, a annoncé la suspension de ses vols ce lundi, dans l'attente d'une décision du tribunal de commerce de Bobigny, mercredi.

La compagnie XL Airways a l'immense tristesse d'informer ses passagers et clients qu' elle n'est plus en mesure d'assurer ses vols à compter de ce jour (30 septembre 2019) à 15 heures.

La compagnie aérienne à bas coûts XL Airways a annoncé lundi la suppression de tous ses vols, deux jours avant une décision de la justice sur une éventuelle reprise ou sa liquidation, dénonçant avec force une concurrence qu'elle juge déloyale.

C'est la suite logique d'une histoire de reprise qui n'arrive pas à aboutir: l'administrateur judiciaire avait reçu plusieurs marques d'intérêt, mais pas d'offre ferme de reprise samedi midi, heure limite à laquelle les repreneurs devaient se faire connaître auprès de l'administrateur judiciaire.

XL Airways, qui dessert essentiellement les États-Unis, les Antilles, la Réunion et la Chine, a besoin de 35 millions d'euros pour repartir, a estimé il y a quelques jours son PDG. "Elle est depuis trois ans la compagnie la plus attaquée par des concurrents étrangers incroyablement déficitaires et soutenus depuis longtemps par leurs États. Il est désormais évident que nous ne pouvons plus lutter avec les moyens qui sont les nôtres", a-t-elle ajouté. Il a aussi plaidé en faveur d'une consolidation du secteur encore très fragmenté en France. Aujourd'hui, la compagnie attend toujours une offre de reprise claire.

Les professionnels du secteur aérien français mettent en cause depuis des années le poids des charges et des taxes qui les handicapent face à leurs concurrent européens, mais aussi ceux du Golfe.

La souffrance du pavillon français est une réalité après la chute d'Aigle Azur vendredi dernier.

Depuis 15h ce lundi 30 septembre 2019, XL Airways "se voit malheureusement dans l'obligation de suspendre tous ses vols" avait communiqué la compagnie française et ce jusqu'au jeudi 3 octobre 2019 inclus.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL