Facebook pourrait cacher le nombre de mentions "J'aime"

Claudine Rigal
Septembre 4, 2019

À noter que ce n'est pas la première fois que Facebook envisage de masquer l'affichage du nombre de "j'aime", l'entreprise ayant déjà commencé à procéder de la sorte pour Instagram dans certains pays, où l'essai semble transformé.

Doit-on dire adieu au nombre de "like" sous chaque publication Facebook?

Ils peuvent avoir un effet pervers sur celui qui le reçoit puisque cette forme d'interaction entraine une certaine dépendance. Selon TechCrunch, le fait que le réseau social se prépare déjà à étendre son test à une autre appli montre que les résultats sont positifs, et que leur impact sur la baisse d'activité des utilisateurs est négligeable. C'est pourquoi le réseau social de Mark Zuckerberg chercherait à réduire cette pression sociale en cachant le nombre de " J'aime ". Ainsi, les utilisateurs n'auront plus l'impression de devoir recevoir l'approbation des autres internautes et se sentiront plus " libres ". C'est l'ingénieure Jane Manchun Wong - qui a l'habitude de découvrir de nouvelles fonctionnalités sur les réseaux sociaux et de faire part de ses trouvailles - qui a rapporté ce changement lundi 2 septembre.

Jane Machun Wong, développeuse s'étant spécialisée dans l'analyse du code des applications, a déniché dans l'app Android de Facebook quelques lignes laissant présager que la firme de Mark Zuckerberg pourrait bientôt commencer à cacher le nombre de "j'aime" obtenus par une publication, laissant le total d'interactions seulement affiché aux yeux de l'auteur de ladite publication.

À l'image d'Instagram, le fait que Facebook teste effectivement la disparition du nombre de likes des publications ne signifie pas que cela deviendra effectif un jour. "Elle souligne également qu'" il a été démontré dans de nombreux articles que l'utilisation des médias sociaux pouvait avoir une influence sur la santé mentale, notamment en provoquant dépression et anxiété ".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL