John Bolton, conseiller à la sécurité nationale de Trump, limogé

Claudine Rigal
Septembre 10, 2019

Je n'étais pas d'accord avec beaucoup de ses propositions, comme l'ont fait d'autres députés à la Maison Blanche.

Donald Trump a annoncé ce mardi le départ de son conseiller à la sécurité nationale, John Bolton.

Considéré comme un va-t-en guerre, M. Bolton, 70 ans, qui a occupé par le passé le poste d'ambassadeur des Etats-Unis au sein des Nations Unies sous l'administration George W. Bush, était de plus en plus isolé au sein du cabinet du président Trump selon les médias américains.

Ce limogeage spectaculaire intervient dans un climat particulièrement tendu entre les Etats-Unis et l'Iran, dossier sur lequel Donald Trump a envoyé des signaux contradictoires ces dernières semaines, entre extrême fermeté et volonté de négocier, voire même de rencontrer son homologue iranien Hassan Rohani. "J'étais en désaccord avec nombre de ses suggestions", a-t-il ajouté, en évoquant cet homme connu pour sa moustache et ses positions très dures à l'égard de l'Iran, de la Russie ou encore de la Corée du Nord. "Je lui ai donc demandé sa démission, qui m'a été remise ce matin", a expliqué sur Twitter le chef de l'Etat, précisant qu'il nommerait un nouveau conseiller la semaine prochaine. Comme souvent, le président américain a annoncé la nouvelle via un tweet.

AFP              Steven Mnuchin
AFP Steven Mnuchin

Peu avant son arrivée à la Maison-Blanche, il avait estimé qu'il était "parfaitement légitime pour les États-Unis" de répondre à la menace représentée par une Corée du Nord nucléaire "en frappant les premiers".

Le sénateur républicain Rand Paul a salué avec force l'annonce du limogeage de M. Bolton. "Il devrait être conseillé par ceux qui partagent sa vision".

"Avec le départ de Bolton, la deuxième a incontestablement perdu son principal avocat. Espérons que le président les saisira".

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL