La compagnie aérienne Aigle Azur vers un redressement judiciaire — Emploi

Xavier Trudeau
Septembre 4, 2019

Spécialiste des liaisons vers l'Algérie, la compagne aérienne s'est déclarée le 2 septembre en cessation de paiement et a été placée en redressement judiciaire, espérant trouver des repreneurs. "La date limite des dépôts d'offres devrait être fixée autour du 15 septembre", ont déclaré cet après-midi les membres du CE par voie de communiqué. Mme Bourbouloux avait été désignée administratrice provisoire le 28 août par le tribunal de commerce d'Evry après le coup de force d'un des actionnaires, Gérard Houa, qui avait évincé le patron, Frantz Yvelin, en disant sa volonté de mettre fin aux "errements stratégiques des deux dernières années". Il n'a pas assisté au comité d'entreprise, selon les participants.

"On espère surtout qu'il y ait un repreneur".

Frantz Yvelin a depuis été rétabli dans ses fonctions pour assister l'administratrice provisoire.

Une soixantaine de salariés se sont rassemblés dans le calme, a rapporté la même source, devant le siège de l'entreprise, près de l'aéroport parisien d'Orly, pendant la réunion du comité d'entreprise. "L'entreprise a enchaîné les mauvaises décisions (.) en lançant sans préparation des lignes européennes, soit une perte de 27 millions d'euros", a assuré Gérard Houa dans le JDD. Il ajoute que ce dernier a été, "en tant qu'actionnaire, au cœur de la stratégie de la compagnie". Henry Bénéat, commandant de bord SNPL dans la compagnie depuis 30 ans cité par l'AFP, estime que cela signifierait "l'arrêt de mort d'Aigle Azur". "Nous sommes inquiets pour nos emplois, inquiets pour l'entité Aigle Azur", ajoute-t-elle.

Gérard Houa a réitéré récemment sa proposition d'investir 15 millions d'euros pour renflouer l'entreprise et acheter les parts de l'homme d'affaires américain David Neeleman qui détient 32% du capital.

Pourtant, dans un courrier électronique que l'AFP avait pu consulter le 26 août, M. Neeleman s'est désolidarisé de l'initiative et avait affirmé que HNA "n'avait pas connaissance au préalable de l'action de Gérard (Houa, NDLR) et désapprouve ce qu'il a tenté de faire". La procédure de redressement judiciaire vient d'être annoncée aux salariés. Elle doit permettre à l'entreprise de présenter un plan de continuation de ses activités avec un réaménagement de son endettement.

Selon le Figaro.fr, "cette décision intervient au terme d'une semaine rocambolesque pour la deuxième compagnie aérienne française, spécialisée dans les liaisons entre la France et l'Algérie (50% de l'activité) et employant 1150 salariés". Elle a réalisé un chiffre d'affaires de 300 millions d'euros en 2018 mais perd de l'argent depuis 2012, selon son président Frantz Yvelin.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL