La grève continue, la CGT manifeste pour l'étendre à tout l'hôpital — Urgences

Evrard Martin
Septembre 13, 2019

Selon le collectif Inter-Urgences, 249 sites seraient actuellement en grève (195 selon le ministère). Les services d'urgences de Nancy et Epinal sont touchés par le mouvement de grève depuis trois mois.

Le gouvernement n'envisage cependant "pas à ce stade de mesures supplémentaires", a déclaré sa porte-parole Sibeth Ndiaye à l'issue du Conseil des ministres. Vote acté pour élargissement à l'ensemble des hospitaliers. Des rassemblements devant les agences régionales de santé (ARS) seront notamment organisés à cette occasion.

La ministre de la Santé espérait "régler le problème" avec son plan présenté lundi et doté de "plus de 750 millions d'euros" puisés dans des crédits prévus d'ici 2022. Quant au chiffre de 600 millions d'euros avancé par les Echos, "ça commence à faire une annonce conséquente".

Après le plan de "refondation" des urgences dévoilé lundi par Agnès Buzyn, cette "journée d'action nationale" devait "faire la démonstration que les personnels hospitaliers ne sont pas satisfaits de ces annonces", a déclaré à l'AFP Mireille Stivala, secrétaire générale de la CGT-santé.

Ce plan prévoit notamment la mise en place d'un service d'accès aux soins en ligne ou par téléphone à tout heure, renforce les moyens de la médecine libérale, et modifie le financement des services d'urgences pour tenir compte des bassins de population qu'ils couvrent.

La " participation aux autres actions " a également été approuvée, sans appel clair à rejoindre la manifestation de la CGT mercredi à Paris.

"Il manque du personnel, il manque la reconnaissance des qualifications du personnel, c'est-à-dire des augmentations de salaires et puis il manque des lits", a-t-il dit mardi sur France 2.

"Il faut des moyens conséquents en terme d'agents, en terme de lits, sinon ça ne fonctionnera pas", a estimé le secrétaire général de la CFDT, Laurent Berger, sur franceinfo. "A quel moment "les professionnels des urgences qui sont en souffrance (.) vont voir les changements concrets dans leur réalité?"

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL