L'opposant Juan Guaido visé par une nouvelle enquête — Venezuela

Claudine Rigal
Septembre 10, 2019

Ce n'est pas la première enquête lancée à l'encontre de Juan Guaido par le pouvoir chaviste. Ce vendredi, le procureur général du Venezuela Tarek William Saab, proche du pouvoir de Nicolas Maduro, a déclaré lors d'une allocution télévisée: "Nous ouvrons une enquête" contre Juan Guaido pour des faits qui constituent "un crime, celui de haute trahison". Il a ensuite été reconnu comme tel par une cinquantaine de pays.

Juan Guaido a qualifié de "parodie" l'intervention du procureur général et a jugé dans un discours prononcé à Puerto Cabello qu'elle visait à "distraire l'attention de ce qui est réellement important", c'est-à-dire la présence au Venezuela de groupes armés colombiens avec la "permission" de Maduro.

Ce dernier chef d'accusation a déclenché une enquête dès le 23 janvier, lorsque Juan Guaido s'est autoproclamé président par intérim du Venezuela. Juan Guaido, qui tentede chasser le président Nicolas Maduro du pouvoir, a vu son immunité parlementaire levée en avril et il fait déjà l'objet de plusieurs enquêtes, dont une pour "usurpation de la fonction présidentielle". Washington a averti que l'arrêter serait " l'ultime erreur " de Nicolas Maduro. Mais ses efforts n'ont pas porté leurs fruits pour le moment, tout comme ceux de Juan Guaido.

Et les négociations entre le gouvernement et l'opposition, entamées en mai sous l'égide de la Norvège, sont suspendues depuis que le gouvernement a suspendu sa participation après de nouvelles sanctions américaines en août. Plus tôt, la vice-présidente Delcy Rodriguez l'avait accusé de diriger une "organisation criminelle" au "service d'entreprises transnationales et du gouvernement des états-Unis". Dans cet enregistrement, la présumée fonctionnaire américaine l'exhorte à "modifier la position du Venezuela" et "livrer l'Esequibo" à ExxonMobil et d'autres multinationales, selon la vice-présidente.

L'Esequibo est un territoire riche en minerais et bordé d'une zone maritime possédant des ressources pétrolifères, et dont la souveraineté est réclamée par le Venezuela à son voisin oriental, le Guyana. La tension a resurgi en 2015 lorsque du pétrole a été découvert dans les eaux disputées.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL