L'ouragan Dorian dans le détroit de Belle Isle

Claudine Rigal
Septembre 10, 2019

Le bilan provisoire fait état de 45 morts aux Bahamas, huit jours après le passage de l'ouragan Dorian. Les météorologues canadiens Ian Hubbard, météorologue au Centre canadien de prévision des ouragans (Ian Hubbard), ont été les derniers ouragans à avoir touché terre au Canada: l'ouragan Igor et l'ouragan Earl de septembre 2010.

Les bâtiments du petit aéroport de Marsh Harbour ont souffert lorsque Dorian, alors en catégorie 5, s'est acharné sur l'île d'Abaco avec des vents à plus de 250 km/h. À Halifax, une grue s'est effondrée sur un immeuble en construction, mais aucun blessé n'a été signalé.

Karen Hutt, directrice générale du service public, a déclaré que Dorian était le plus important événement météorologique auquel l'entreprise ait réagi, et que 1 000 travailleurs étaient prêts à rétablir le courant une fois que les conditions de travail seraient sécurisées. "Il reste peu d'eau et de nourriture", a témoigné Youssouf Abdel-Jelil, directeur adjoint de l'Unicef pour les Caraïbes.

Mais Dorian est le plus violent ouragan qu'elles aient jamais connu.

Pour aider au rétablissement de l'électricité, au déblaiement des routes et aux opérations de secours éventuelles, 700 soldats ont été dépêchés dans les provinces de l'est canadien. On est en train de mourir, c'est vraiment catastrophique.

Une armada vaguement coordonnée d'avions, d'hélicoptères, de navires publics et privés convergeait vers Abaco pour aider aux évacuations vers Nassau et le sol américain.

Au total 37 victimes ont été retrouvées dans l'île de Great Abaco et 8 dans l'île de Grand Bahama.

La dévastation va durer "des générations", avait prévenu dès jeudi le Premier ministre, alors que l'archipel touristique s'apprêtait à affronter une longue crise humanitaire. "Si j'avais à choisir entre ma mère et ma belle-mère, vous savez vers où se porterait mon choix (.) Le gouvernement doit d'abord leur trouver un abri", a répondu Dorval Darlier, chargé d'affaires haïtien aux Bahamas. Un chargement du Programme alimentaire mondial de l'ONU, avec près de 15 000 repas et des tonnes d'équipement, devait arriver samedi sur les îles affectées. Et Donald Trump a promis l'aide des États-Unis, dont les garde-côtes sont déjà à l'œuvre aux Bahamas.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL