Publication sur les réseaux sociaux: Adou Richard veut sévir

Pierre Vaugeois
Septembre 6, 2019

Dimanche dernier, le préfet d'Abidjan, Vincent Toh Bi Irié a annoncé l'arrestation de douze personnes en relation avec la profanation de la tombe de DJ Arafat inhumé la veille (samedi) au cimetière de Williamsville dans le Nord d'Abidjan. L'acte, et les publications d'images et de vidéos sur internet, ont durablement choqué l'opinion.

Le procureur de la Répuplique, Adou Richard, a animé une conférence de presse le mercredi 4 septembre 2019. Depuis ce matin, nous avons eu les premiers interpellés qui ont été déférés [.] Une information judiciaire a été ouverte contre ces personnes [.] L'enquête avance et elle avance bien. En effet, des arrestations ont été opérées suite à la profanation de la tombe de l'artiste Ivoirien.

Au cours de cet entretien avec ces derniers, a fait savoir le magistrat hors hiérarchie, une revue de la loi sur la cybercriminalité a été faite. Son application a même suscité un émoi, il y a quelques mois à Abidjan quand pour un tweet, un député a été poursuivi par ce même procureur et condamné.

La loi est appliquée.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL