Rafael Nadal, un peu plus dans la légende — US Open

Solenn Plantier
Septembre 10, 2019

Rafael Nadal a remporté ce dimanche 9 septembre son 4e US Open (après 2010, 2013 et 2017) et son 19e tournoi du Grand Chelem. Mené deux sets à zéro par Rafael Nadal, Daniil Medvedev a réussi à recoller à deux manches partout avec maestria. L'Espagnol, n°2 mondial, devient l'égal de John McEnroe à Flushing Meadows avec ses 4 titres, à un trophée du record de l'ère moderne (à partir de 1968) détenu par Roger Federer, Pete Sampras et Jimmy Connors. "Ça a été un match fou alors que j'en avais le contrôle.", a commenté le Majorquain.

Car si Nadal avait largement dominé Medvedev à Montréal, dimanche il y a eu match, et quel match! Une véritable partie d'échecs faite d'échanges spectaculaires, de variations de rythmes et de coups d'angles. Ils ont cherché régulièrement à s'attirer mutuellement au filet, une zone où ils sont loin du confort et où le Russe est même généralement maladroit.

Rafael Nadal pendant sa finale de l'US Open contre Daniil Medvedev le 8 septembre 2019
Rafael Nadal pendant sa finale de l'US Open contre Daniil Medvedev le 8 septembre 2019

"Vous m'avez hué parce que j'ai dit et fait des choses pas bien, mais on peut changer et je vous aime!", a-t-il lancé sous une immense acclamation, en référence au comportement qu'il avait eu envers un ramasseur de balles et à son geste obscène au deuxième tour qui lui avaient mis le public à dos. Deux victoires en Grand Chelem pour trois finales jouées en 2019.

La plus belle progression au classement ATP, publié lundi, est à mettre à l'actif de Matteo Berretini, demi-finaliste, qui occupe désormais le 13e rang (+12) juste derrière Gaël Monfils, qui gagne une place, victime de l'Italien en quarts de finale à New York. Pour Federer, Nadal, Djokovic et compagnie, c'est le rêve américain raquette en main.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL