Ryad s'ouvre aux touristes, avec des amendes la clé

Xavier Trudeau
Septembre 29, 2019

L'Arabie saoudite a annoncé vendredi qu'elle allait délivrer pour la première fois de visas de tourisme, ouvrant ses portes aux vacanciers dans le but de diversifier ses ressources, pour l'heure complètement dépendantes du pétrole.

L'Arabie Saoudite ouvrira samedi les candidatures en ligne pour des visas touristiques aux citoyens de 49 pays, d'après Bloomberg News qui cite Khateeb. Elle permettait aux femmes de plus de 21 ans d'obtenir un passeport et de voyager à l'étranger sans la permission d'un "gardien" mâle.

" Ouvrir l'Arabie Saoudite aux touristes internationaux est un moment historique pour notre pays ", a déclaré Ahmed al-Khateeb, président du conseil d'administration de la Commission saoudienne du tourisme et du patrimoine national".

Khateeb a annoncé que le royaume facilitera également le dress code pour les femmes étrangères, leur permettant de sortir sans la robe abaya couvrant tout leur corps et qui est toujours obligatoire en public pour les femmes saoudiennes. "Les femmes sont libres de choisir des vêtements décents", indique-t-il.

Il est conseillé aux hommes et aux femmes d'éviter de porter "des vêtements moulants" ou avec des messages et images "profanes", est-il précisé sur un site en anglais lancé vendredi par les autorités du tourisme.

Selon le Wall Street Journal, l'Arabie saoudite aurait accepté l'instauration d'un cessez-le-feu partiel dans quatre régions du Yémen, dont la capitale Sanâa. Toutefois, le royaume austère, avec son interdiction de l'alcool et son code social strict, est souvent perçu comme dur à vendre pour les touristes. Mais le prince Mohammed ben Salmane veut changer cette perception et a déjà insufflé plusieurs réformes libérales qui ont permis l'ouverture de cinémas et l'organisation de concerts ou d'événements sportifs dans le pays.

Le gouvernement, décontenancé par les bas prix du pétrole, espère que le tourisme contribuera à hauteur de 10% du produit intérieur brut d'ici à 2030, contre 3% actuellement. Les dirigeants espèrent créer jusqu'à un million d'emplois liés à ce secteur alors que le taux de chômage est assez élevé chez les jeunes.

En 2017, le royaume avait annoncé un projet de plusieurs milliards de dollars pour transformer 50 îles et autres sites vierges de la mer Rouge en stations balnéaires de luxe.

Une attaque de drones et missiles de croisière il y a deux semaines avait remis en question la sécurité des installations pétrolières en Arabie Saoudite, premier exportateur mondial.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL