Une accusatrice veut interdire son nouveau livre

Pierre Vaugeois
Septembre 10, 2019

"Christelle", comme elle est surnommée dans les médias, a déposé un référé afin de faire interdire la parution de l'ouvrage. Il avait d'abord nié tout rapport sexuel avant d'être contredit par l'enquête et d'évoquer aujourd'hui une "relation consentie".

Une audience doit avoir lieu mardi matin.

"Il faut interdire la diffusion de ce livre en l'état, qui révèle l'identité de ma cliente à 84 reprises", explique à l'AFP l'avocat de la plaignante, Me Eric Morain. "Tous les organes de presse ont respecté la loi. Brigitte", comme la prénomme le quotidien, se confie sur une nuit d'octobre 2008, au cours de laquelle Tariq Ramadan l'aurait brutalisée et violée, dans un hôtel genevois. Cette infraction est passible d'une amende pouvant s'élever à 15.000 euros.

Contacté par franceinfo, l'avocat de Tariq Ramadan, Emmanuel Marsigny, n'a pas encore donné suite à nos sollicitations. Il y dresse un parallèle entre son cas et l'affaire Dreyfus, le retentissant scandale de la fin du XIXe siècle mêlant erreur judiciaire, déni de justice et antisémitisme à l'encontre du capitaine Alfred Dreyfus, condamné à tort pour haute trahison en 1894 avant d'être finalement réhabilité en 1906.

Elle est l'une des quatre plaignantes qui accuse Tariq Ramadan de viol. Deux autres victimes présumées se sont, depuis, manifesté, dont l'une pour une affaire de viol en réunion commise au Sofitel de Lyon en mai 2014.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL