Une nouvelle hausse au 1er janvier est à craindre — Électricité

Xavier Trudeau
Septembre 28, 2019

C'est une information qui va faire grincer des dents. Soit une hausse d'une soixantaine d'euros sur votre facture si vous vous chauffez à l'électricité, ou d'une trentaine d'euros si vous utilisez un autre moyen de chauffage.

Même si le ministère de la Transition écologique ne s'est pas encore exprimé sur ce sujet, avec l'accord donné par la Commission européenne à EDF, lui permettant de vendre à un tarif plus élevé son électricité produite par le nucléaire à ses concurrents, la facture risque donc d'être salée pour les consommateurs. Pour faire simple, à lheure actuelle, les fournisseurs alternatifs ont le droit dacheter une partie de lénergie nucléaire dont ils ont besoin à un tarif " préférentiel " (42 euros par mégawattheure), le reste de leurs achats se faisant au prix du marché.

En effet, Engie, Total Spring, Eni et les autres fournisseurs d'électricité vont devoir augmenter leurs tarifs pour leurs clients.

Pour compenser cette hausse, le gouvernement avait fait la promesse de relever le plafond de l'accès régulé à l'énergie nucléaire historique (Arenh) de 100 à 150 térawattheures par an. "Il faut absolument sauver le soldat EDF". L'entreprise est plombée par une dette nette de 37 milliards d'euros.

"Le problème, c'est que cette nouvelle augmentation surviendra après déjà deux augmentations successives en 2019, déplore Naima Idir, présidente de l'Anode, une association regroupant des fournisseurs alternatifs".

Après la forte hausse de juin 2019, où le tarif réglementé de lélectricité avait bondi de 5,9%, les Français auront-ils à subir une nouvelle entaille dans leur pouvoir dachat? Soit 180 € en moyenne pour ceux qui se chauffent à l'électricité et 90 € pour les autres.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL