USA : Accusé d'avoir caché plus de 140 millions, Ghosn conclut un accord

Xavier Trudeau
Septembre 23, 2019

"Cet accord avec la SEC précise que M. Ghosn peut continuer à contester les actions légales et nier les allégations à son encontre dans la procédure pénale au Japon; ce que M. Ghosn est résolu à poursuivre ".

"Si Carlos Ghosn, Nissan et Greg Kelly, ont conclu un accord à l'amiable avec la SEC, ils n'ont pas pour autant reconnu les faits". C'est le prix qu'ont accepté de payer Nissan (à hauteur de 15 millions) et son ex-PDG Carlos Ghosn (pour 1 million) pour éteindre les poursuites lancées contre eux par le gendarme de la bourse américaine, la Securities and Exchange Commission (SEC). La SEC reprend en effet à son compte l'analyse faite à la fois par Nissan contre son ancien patron et par le bureau des procureurs de Tokyo, qui le poursuit sur ce volet et pour abus de confiance aggravé.

Lundi, la SEC a annoncé avoir finalement lancé des poursuites contre l'ex-dirigeant, qu'elle accuse " avec l'assistance de Greg Kelly et de subordonnés chez Nissan " d'avoir dissimulé plus de 90 millions de rémunération aux autorités boursières.

Cette crise a provoqué d'énormes tensions au sein de l'alliance et celui qui a succédé à Carlos Ghosn à la tête de Nissan, Hiroto Saikawa, a lui même dû quitter ses fonctions de directeur général cette semaine, poussé vers la sortie par le nouveau conseil d'administration du groupe après avoir été rattrapé par une affaire de rétributions indues.

Quant à Greg Kelly, il va verser 100.000 dollars aux autorités américaines et ne pourra ni diriger ni être membre d'un conseil d'administration d'une société en Bourse pendant cinq ans. "Ghosn et Kelly ont tout fait pour dissimuler cette information aux investisseurs et aux marchés", a indiqué Stephanie Avakian, une des responsables de la SEC, citée dans le communiqué.

Les entreprises cotées en Bourse ont l'obligation de dévoiler, dans leur rapport annuel, la rémunération attribuée à leurs principaux dirigeants.

Coup dur pour Carlos Ghosn.

Ajoute confirmation en source proche du dossier du début du procès en avril, déclarations d'un avocat de M. Ghosn au 3e paragraphe avant la fin.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL