5G : l’Allemagne donne son feu vert à Huawei sur son réseau 5G

Xavier Trudeau
Octobre 17, 2019

Visiblement, les États-Unis peinent à convaincre les États européens, à l'image de l'Allemagne, qui ne compte pas empêcher Huawei de développer son infrastructure 5G sur son territoire.

Une annonce qui fait mal à Donald Trump et aux lobbyings américains qui ne cesse d'alerter les autres pays à rester prudent quant à l'intégration de matériel Huawei au sein de leurs réseaux data mobile.

"L'approche allemande ne prévoyait pas et ne prévoyait pas de clause excluant une société en particulier", a déclaré à Reuters un haut responsable gouvernemental, s'exprimant sous le couvert de l'anonymat. L'Allemagne va ainsi à l'encontre des choix US, japonais et australien en matière de déploiement 5G avec des équipements estampillés Huawei. Un porte-parole du gouvernement a par ailleurs confirmé à Reuters que l'Allemagne n'envisageait pas de bannir un acteur ou une entreprise du secteur sans aucune preuve.

Opérateurs de réseau Deutsche Telekom (DTEGn.DE), Vodafone (VOD.L) et Telefonica Deutschland (O2Dn.DE) serait tenu d'identifier et d'appliquer des normes de sécurité améliorées aux éléments de réseau critiques, a rapporté lundi le quotidien Handelsblatt, citant le projet de règlement.

Plus généralement, les fournisseurs devraient être certifiés comme dignes de confiance, offrant aux clients un recours légal pour les exclure et réclamer des dommages et intérêts s'il est prouvé qu'un équipement a été utilisé pour l'espionnage ou le sabotage. Et tous les acteurs du segment se verront donc dans l'obligation de les respecter.

Toutes ces conditions qui seront définies dans un " catalogue de sécurité " qui sera publié dans les prochains jours.

Une décision de l'Allemagne qui va dans le sens de celle annoncée la semaine dernière par la Commission européenne qui a également refusé d'isoler Huawei à la suite d'une évaluation des risques des réseaux 5G.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL