Extinction Rebellion occupe le centre commercial Italie 2 à Paris — Climat

Claudine Rigal
Octobre 7, 2019

Un centre commercial parisien a été occupé jusqu'à environ 4 h, ce dimanche, par des militants écologistes pour lancer une semaine d'action du mouvement Extinction Rebellion.

Après une première assemblée générale en début de nuit décidant de rester, les militants ont finalement levé le camp vers 4H. Samedi vers 10 heures, ils avaient investi dans le calme cet ensemble de 130 boutiques et restaurants désigné comme un "symbole du capitalisme".

Assis par terre, plongés dans des lectures, jouant aux cartes ou accrochés par des baudriers pour installer une autre banderole sur la grande verrière, les militants étaient toujours là dans l'après-midi et certains avec l'intention d'y passer la nuit.

Les forces de l'ordre ont attendu la fermeture du complexe commercial, samedi soir, pour aller à la confrontation. Selon des images diffusées alors en direct sur les réseaux sociaux, les forces de l'ordre, utilisant notamment des gaz lacrymogènes, ont tenté d'entrer dans le bâtiment dont certaines entrées étaient barricadées ou cadenassées. "On a résisté. On a créé une chaîne humaine, on était tous attachés et assis, et non violents, et les forces de l'ordre nous ont gazé", a réagit auprès de l'AFP Benjamin, militant de 20 ans. C'est porte-ouverte en nocturne à Italie 2! Les gens entrent et sortent, s'est étonné auprès de l'AFP un autre participant. "C'est assez incroyable. Donc on reste".

Ils ont même installé des toilettes sèches et un urinoir improvisé.

Ils ont expliqué vouloir occuper un " symbole du capitalisme ", en prélude à une semaine d'actions internationales de XR.

D'autres collectifs comme Youth for climate, Cerveau non disponible et Radio action sont également présents.

A Toulouse, l'un des bastions du mouvement, plusieurs centaines de manifestants, "gilets jaunes", militants anti-autoritaires et écologistes ont défilé dans le centre-ville.

Si 250 000 personnes indiquent "participer" à l'événement sur Facebook, les militants exigent entre autres: "La reconnaissance de la gravité et de l'urgence des crises écologiques actuelles et une communication honnête sur le sujet; la réduction immédiate des émissions de gaz à effet de serre pour atteindre la neutralité carbone en 2025, grâce à une réduction de la consommation et une descente énergétique planifiée; l'arrêt immédiat de la destruction des écosystèmes océaniques et terrestres, à l'origine d'une extinction massive du monde vivant; la création d'assemblées citoyennes chargées de décider des mesures à mettre en place pour atteindre ces objectifs et garantes d'une transition juste et équitable".

A Paris, des opérations sont prévues presque tous les jours jusqu'au 12 octobre sur les thèmes de l'océan, des déchets plastiques, ou encore des migrations forcées liées au changement climatique.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL