Il faudra sans doute travailler plus — Réforme des retraites

Claudine Rigal
Octobre 7, 2019

Devant Jean-Paul Delevoye, le haut-commissaire aux retraites, silencieux, Emmanuel Macron prend le temps de "lever les malentendus" sur sa réforme qui vise à fusionner en un système unique par points les 42 régimes existants, à l'horizon 2025. Voici les points à retenir de l'intervention présidentielle.

Le président l'a répété, la réforme ne concernera "ni les retraités, ni les plus de 56 ans". C'est à partir de cet âge seulement qu'on pourra bénéficier d'une retraite pleine, sans décote.

"Plus je vieillis, plus l'âge (du départ à la retraite) recule", se désole une infirmière de 53 ans.

Selon Emmanuel Macron, une réforme est nécessaire parce que le régime actuel n'est plus "adapté " à la réalité, du fait notamment de la transformation de l'emploi (développement des carrières hachées, etc.). "Un système "plus lisible, plus transparent", a assuré le chef de l'État".

Travailler plus longtemps, avant 2025? Je ne vais pas dire: "'on laisse tomber et que l'on fait une réforme paramétrique'", a-t-il avancé. Le COR doit rendre sa copie fin novembre. Il est à noter que dans le département, un Aveyronnais sur trois a plus de 60 ans.

"Ce qui est clair, c'est que je veux qu'on aille vers un système qui construit l'avenir, c'est-à-dire positif", explique-t-il.

"Inenvisageable. Pas deux fois de suite", rétorque dans l'après-midi l'Élysée.Ce jeudi soir, à la salle des fêtes de Rodez, Emmanuel Macron est donc resté concentré sur son sujet: la réforme des retraites avec son système de cotisations par points qu'il certifie "plus universel et plus juste ".

Le président a évoqué une présentation de la loi-cadre "avant" l'été, quand son Premier ministre Édouard Philippe avait lui annoncé un vote au parlement "d'ici l'été prochain". Laissant craindre un nouveau report du débat? Que les bénéfices acquis seraient préservés, y compris pour les régimes spéciaux. Comment seront calculées nos retraites?

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL