Infos Reuters: Pernod Ricard se réorganise en France, compte supprimer 280 postes

Xavier Trudeau
Octobre 2, 2019

Ses ventes y ont reculé de 5% lors de son dernier exercice clos fin juin en raison notamment de la loi alimentation et du relèvement du seuil de revente à perte qui a induit des hausses de prix.

" Le modèle français du groupe qui repose sur deux sociétés et deux réseaux de distribution est devenu trop complexe, il manque d'agilité", commente Pernod Ricard qui veut maintenant un " réseau commercial unique structuré par canal de distribution ".

La création de Pernod Ricard France amène le groupe à abandonner le siège historique de Pernod à Créteil.

Pernod Ricard, qui se dit aussi confronté à des changements d'habitude des consommateurs, rappelle dans un communiqué publié mardi avoir perdu 60 millions d'euros de chiffre d'affaires en deux ans en France, "soit l'équivalent de celui d'une filiale européenne".

Le groupe a annoncé ce mardi la fusion de ses deux filiales françaises Pernod et Ricard, qui étaient déjà dotées, depuis 2015, d'un patron et de fonctions centrales communes.

Il prévoit la suppression de 280 postes ouverts à un départ volontaire.

Par ailleurs, Pernod Ricard groupe a annoncé le projet de cession de la marque Café de Paris à InVivo Wine, branche spécialisée du premier groupe coopératif français, avec une " garantie de maintien de l'emploi pour les 29 salariés du site de production de Cubzac " en Gironde, assure le texte. Le montant de cette éventuelle transaction n'a pas été précisé.

Pernod Ricard emploie actuellement 2 800 personnes dans l'Hexagone.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL