La Fed baisse ses taux pour la 3e fois cette année

Xavier Trudeau
Octobre 31, 2019

Le Comité monétaire de la Fed a décidé de baisser d'un quart de point de pourcentage (0,25%) fixant les taux au jour le jour dans la fourchette de 1,50% à 1,75%.

'En revanche, les prévisions portant sur de nouvelles baisses de taux en 2020 nous semblent bien trop ambitieuses', avertit le gestionnaire d'actifs.Le géant new-yorkais explique en effet prévoir un redressement de la croissance mondiale au cours des six ou 12 prochains mois, sous l'effet des politiques monétaires accommodantes conduites à travers le globe.Cet après-midi, les investisseurs prendront connaissance de l'indice de confiance des consommateurs du Conference Board, qui devrait permettre de confirmer la bonne résistance de la consommation aux Etats-Unis.La saison des résultats se poursuit par ailleurs, avec les publications de GM, L'Oréal, Mastercard, Merck et Pfizer, toutes attendues dans la journée.

L'inflation est toujours muette et stagne en dessous de la cible des 2% de la Fed.

La Banque centrale américaine (Fed) a de nouveau baissé légèrement ses taux d'intérêt mercredi, pour la troisième fois d'affilée, dans un effort pour soutenir la croissance des Etats-Unis qui ralentit, mais l'institution n'écarte pas une pause.

Même si les gérants parisiens persistent à croire que ce nouveau geste de détente monétaire 'n'est pas (justifié) par la réalité de l'économie américaine et (qu'il) serait davantage la conséquence des fortes pressions du président Trump sur Jerome Powell', le président de la Fed. "Le communiqué représente un compromis subtil entre les faucons et les colombes concernant la trajectoire future de la politique monétaire", estime Candice Bangsund, responsable de l'allocation d'actifs de Fiera Capital.

Tout au long de l'été, le président de la Fed, Jerome Powell, a souligné que la Fed " agirait de manière appropriée pour soutenir l'expansion", mais cette phrase a été supprimée de la déclaration annonçant la décision de mercredi. Auparavant, une baisse du loyer de l'argent aux Etats-Unis n'était plus arrivée depuis décembre 2008, lors de la crise financière.

La Bourse de Paris débute en légère baisse mardi matin, dans un marché attentiste alors que la Réserve fédérale entame deux jours de réunion de politique monétaire et après les records de la veille. Le dollar s'est soudainement renforcé.

A 21h40, l'indice WSJ Dollar, qui mesure le billet vert par rapport à un panier de devises, cédait 0,2%.

" Nous n'envisageons pas de hausse de taux pour le moment", a-t-il également souligné, ajoutant qu'il faudrait assister à une accélération constante de l'inflation " avant même d'envisager de relever les taux ".

Trois membres du Comité s'étaient opposés à Jerome Powell en votant contre la baisse des taux en septembre et ils pourraient être aussi nombreux cette fois-ci.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL