La France appelle les contributeurs à envoyer "un signal fort" — Fonds mondial

Pierre Vaugeois
Octobre 10, 2019

La sixième Conférence de reconstitution des ressources du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme s'ouvre ce soir à Lyon (France).

Devant quelque 700 participants à une conférence de deux jours convoquée à Lyon pour faire le point sur le financement du Fonds ces trois prochaines années, la ministre de la Santé Agnès Buzyn a exhorté ses contributeurs à "envoyer un signal fort". Le pays est l'un des bénéficiaires du Fonds mondial avec près de 40 milliards de Fcfa jusqu'en 2020. Elle dévoilera à 9 heures le chiffre de sa nouvelle contribution.

Une quinzaine de pays donateurs ont déjà annoncé leur contribution, permettant d'assurer les trois-quarts du montant final. L'État français a déjà investi 4,2 milliards d'euros depuis la création du Fonds.

Le Royaume-Uni, deuxième contributeur pour la période 2016-2019, a annoncé un montant de 1,44 milliard de livres (environ 1,7 milliard de dollars), en hausse de près de 20%, tandis que l'Allemagne, qui occupe le quatrième rang, apportera 1 milliard d'euros (environ 1,1 milliard de dollars), soit une augmentation de 18%.

200 ONG ont signé la semaine dernière une tribune dans Le Monde appelant la France à augmenter sa contribution "d'au moins 25%". L'annonce officielle sera faite jeudi 10 octobre par Emmanuel Macron.

"Un relâchement des financements internationaux provoquerait une reprise en force des épidémies et la riposte pour en reprendre le contrôle serait encore plus onéreuse", souligne également Françoise Barré-Sinoussi, co-découvreuse du VIH et présidente de Sidaction.

Créé en 2002, le Fonds mondial est un partenariat original entre États, société civile, secteur privé et malades.

Depuis 18 mois, il n'y a pas un sommet international, pas une rencontre bilatérale, sans que le président de la République n'évoque ce Fonds mondial de lutte contre le Sida.

Toutefois, M. Sands a confronté les participants à une alternative, selon lui cruciale, en vue d'éradiquer les trois pandémies d'ici 2030.

D'autres rapports CampDesrEcrues

Discuter de cet article

SUIVRE NOTRE JOURNAL